Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 septembre 2014 3 17 /09 /septembre /2014 21:50

 

Santé Nutrition

Que ton aliment soit ton médicament

 

16 août 2014

Ce que j’ai voulu souligner avec cet article du Dr Mercola est que porter des lunettes n’est pas une fatalité et qu’on ne naît pas avec des problèmes de vue, on les acquiert au cours des circonstances de la vie. Il faut ajouter que les conditions de vie avec lumière artificielle, pollution et écrans de téléviseurs ou d’ordinateurs ne sont pas favorables non plus à une bonne vision. Alors pourquoi ne pas tenter de réduire la surtension des yeux ?
La vidéo (en anglais) est publiée en fin d’article.

(Note : je n’ai pas traduit les passages qui concernent le programme commercial du coach)


 

Comment ré-entraîner vos yeux avec la méthode du Dr Bates pour retrouver une vision claire

20 juillet 2014 par le Dr Mercola

Traduit par Hélios pour le BBB.

Ne serait-il pas merveilleux de pouvoir voir clairement sans lunettes ni lentilles de contact ? Selon Greg Marsh, obtenir une vision claire est réalisable par virtuellement tout le monde, même si vous portez déjà de puissants verres correctifs.

J’ai commencé mes recherches avec Greg il y a plusieurs années sur la suggestion d’un homme qui avait dépassé les 70 ans et était doté d’une vision excellente. Après avoir testé sa méthode, j’en suis devenu accro.

Greg a porté sa première paire de lunettes à l’école primaire et lors de chaque contrôle visuel, il avait besoin de verres plus puissants et plus épais. Sa vie a changé vers vingt ans quand il a lu le livre écrit par quelqu’un qui enseignait le programme du Dr Bates sur la vision.

« Cela m’a fait chaud au cœur tous ces récits de gens qui amélioraient leur vue et qui revivaient« , dit-il. « J’ai commencé des essais sur ma propre myopie. Cela a bien marché au départ puis est venue une phase de stagnation.

C’est alors que les choses sont devenues vraiment intéressantes pour moi. J’ai fait finalement une formation sérieuse pour apprendre la vision naturelle. Je me suis procuré tous les programmes que j’ai pu trouver. J’ai fait aussi beaucoup de formations polyvalentes sur les diverses manières d’utiliser son esprit. J’ai pratiqué les arts martiaux, la méditation et tout ce genre de choses.

Pendant des années je n’ai fait que me plonger dans cette orientation et elle est devenue irrésistiblement simple, passionnante et subtile ».

Une technique aussi efficace s’est retrouvée prohibée…

La méthode qu’enseigne Greg a été conçue au départ par le Dr William Bates il y a plus de 100 ans. Ophtalmologiste diplômé de haut niveau dans son domaine, le Dr Bates enseignait sa méthode à d’autres et elle était si efficace qu’il finit par être banni de New York après que les optométristes [professionnels de la santé de l’œil et du système visuel] aient fait pression sur les hommes politiques locaux !

Elle devenait en essence une menace pour l’activité commerciale des optométristes. Le bannissement de la méthode Bates est toujours en vigueur à ce jour dans les livres new-yorkais. Qu’elle fasse toujours ou non l’objet de poursuites est un autre problème.

« Dans les années 50 et au début des années 60, c’est là que tous les cabinets d’optométrie de l’état s’en sont pris aux gens », raconte Greg. « L’une des pratiquantes de Bates qui en a fait les frais s’appelait Clara Hackett, elle avait travaillé personnellement avec Aldous Huxley, qui est l’un des plus célèbres disciples [de Bates].

Il a écrit le livre L’art de voir. On lui avait dit en gros, ‘Vous êtes aveugle. Orientez-vous sur le Braille.’ Il a retrouvé la vue en travaillant avec la méthode Bates.

Clara Hackett est passée en jugement parce qu’elle ne voulait pas renoncer et rentrer chez elle. Tous ces gens sont venus et ont témoigné. Aldous Huxley, le célèbre auteur de « Le Meilleur des Mondes » (Brave New World) est venu et a témoigné. Il était très populaire, le jury a donc été impressionné. Il semblerait que pendant la délibération tous les jurés aient fait du « palming » [voir plus loin la signification de ce mot]. L’aboutissement s’annonçait donc favorable. »

La méthode Bates

Alors comment fonctionne la méthode Bates ? Greg explique :

« En gros, il y a six muscles autour de l’œil et ce sont eux qui le mettent en mouvement… Idéalement, ces muscles suivent sans problème ce qui nous intéresse visuellement… Le problème est – que ce soit pour des raisons émotionnelles, un stress physique ou quoi que ce soit d’autre – qu’une surtension s’installe. Quand une surtension s’installe, la vision suit le même processus. »

La surcharge comprime en fait les globes oculaires, entraînant leur crispation. Ce qui trouble la vision car elle modifie l’espace où « tombe » le champ de vision sur la rétine. Il existe alors trois choix de base :

  1. Découvrir ce qui vous stresse, ce qui vous met en état de surtension. Lâcher prise, se détendre et récupérer sa vue. Le Dr Bates a créé des outils ingénieux pour cela.

  2. Faire pratiquer une « kératomileusis in-situ » [LASIK ou Laser-Assisted In-Situ Keratomileusis, chirurgie oculaire à l'aide d'un laser], qui modifie la longueur focale de manière permanente.

  3. Porter des verres correcteurs. Le problème avec les verres correcteurs est que vous créez désormais une surtension permanente.

La méthode Bates n’est pas vraiment un exercice ; elle relève plus d’une approche mentale. Il est important de noter que la méthode Bates n’est à l’évidence pas une approche médicale. Vous avez encore besoin de consulter votre ophtalmo habituel pour des contrôles. Greg explique la théorie sur laquelle son programme se base, comme suit :

« Le mot-clé du Dr Bates est ‘surtension’. Si vous surchargez vos yeux, surchargez vos pensées et mettez votre vision en surtension, une constriction de ces muscles va se mettre en place. La surtension est la cause de tout.
Imaginez que vous vous trouviez sur une corde raide, que vous marchiez et que vous sentiez la voie à suivre. Voilà comment veulent fonctionner les yeux. Si vous captez une tension sur la corde, vous êtes mort, d’accord ? Au lieu d’y penser comme à des exercices, vous devez y accéder d’une manière vraiment subtile ; cela ressemble plus à une méditation. »

Fondamentalement votre vision n’est pas compromise à cause d’une faiblesse de vos muscles oculaires. Ils sont suffisamment puissants. Ils sont juste trop crispés pour fonctionner correctement, il faut donc les détendre.

Quand des gens vivent un moment difficile, on constate habituellement qu’ils se mettent à plisser les yeux, ce qui en fait aggrave la vision. Plisser les yeux est en fait une des pires choses à faire pour la vision car cela oblige vos muscles à se contracturer. Je me surprends dans la journée à prêter attention à ceci car la réponse habituelle est de contracter les muscles oculaires et de plisser les yeux.

Une autre partie du processus est la « confiance » – confiance dans le fait que vos yeux « savent ce qu’ils font » et qu’ils peuvent bien voir. Le problème est qu’une fois démarré le port de verres correcteurs, vous aggravez en fait votre vision. L’aggravation progressive de la vision peut conduire à une mentalité défaitiste si vous ne réalisez pas que ce que vous faites crée le problème.

Prenez le temps de faire la petite expérience dont parle Greg dans sa vidéo en créant avec votre main une toute petite ouverture en tête d’épingle et en vous surprenant vous-même en constatant que votre vision devient claire sans verres correcteurs. Il suffit de replier l’index pour créer un petit trou en tête d’épingle entre les replis de peau des doigts. [voir capture d'écran ci-dessous]. Mettez ensuite le trou en tête d’épingle devant l’un de vos yeux [en fermant l'autre] et remarquez qu’il y a un meilleur effet de mise au point pour ce que vous regardez. Comme on dit, voir c’est croire et cela contribuera grandement à vous convaincre que vous pouvez réellement bien voir sans verres correcteurs.


 

En portant des lunettes, vous soumettez essentiellement vos yeux à une surtension pour voir pendant la journée. Idéalement, vous accepterez d’enlever vos lunettes dès que vous pourrez le faire en toute sécurité. Assurez-vous aussi que vous avez un éclairage approprié, surtout quand vous lisez. « La dose de lumière est très importante« , note Greg. « Quand une personne fait la transition entre un besoin de porter verres et le fait de pouvoir s’en passer, des choses comme un surplus de luminosité va aider réellement, comme si vous étiez en train de lire un livre« .

Problèmes courants de vision causés par une surtension excessive des yeux

Les deux conditions les plus courantes de vue qui nécessitent des lunettes sont 1) la myopie (qui apparaît habituellement dans l’enfance ou pendant l’adolescence) et 2) la presbytie (qui oblige à porter des lunettes de lecture à l’âge mûr). Elles relèvent très bien toutes deux de la méthode Bates, et en fait leur approche est presque identique. Si vous avez une correction légère, vous pouvez simplement fonctionner de plus en plus fréquemment sans lunettes en améliorant votre vue. Il faut bien sûr continuer à porter vos lunettes si elles étaient exigées jusqu’à présent pour conduire jusqu’à votre prochain examen visuel certifiant que vous n’en avez plus besoin.

Spécialement pour la myopie, des corrections plus fortes tendent à exiger plus de créativité et de ténacité, car les habitudes de vision et de surtension sont plus enracinées. Donc si vous avez une myopie importante, vous devrez peut-être y aller plus progressivement, ce qui peut occasionner la dépense d’autres paires de lunettes. Mais la clarté de vue et la détente que vous ressentirez dans tout votre corps et dans votre tête sera une superbe récompense ! Le besoin de lunettes de lecture est un problème courant à l’âge mûr, mais selon le Dr Bates, la perte de vision n’est pas du tout un « fait normal ». Même ici il le relie à une surtension oculaire.

« La plupart des optométristes ou des ophtalmologistes diront que les muscles ciliaires [muscles lisses de l’œil entourant le cristallin chargés de modifier la forme du cristallin lors de l'accommodation] autour du cristallin sont en cause – qu’il se sont rigidifiés. Ils diront, ‘Bon mon gars, ton cristallin est devenu incroyablement rigide et maintenant il ne bouge plus », dit Greg.

Le cristallin, qui se trouve derrière la cornée, juste derrière l’iris, grossit et rétrécit continuellement pendant la journée quand vous faites des accommodations. Il s’épaissit également avec l’âge. Les ophtalmo diront que votre cristallin est devenue trop gros et trop rigide et qu’il a perdu sa souplesse. Mais selon Greg, le problème de ce raisonnement c’est que la plupart des gens qui appliquent sincèrement la méthode Bates vont réussir à réduire ou éliminer le besoin de verres de lecture. La solution du Dr Bates est encore une fois de relaxer les yeux pour que les muscles puissent fonctionner naturellement.

Le pouvoir de l’esprit

L’astigmatisme, le strabisme, le glaucome, la cataracte et autres problèmes visuels peuvent aussi bénéficier de la méthode Bates. Concernant le strabisme, Greg précise que ce problème n’est pas vraiment dû à la traction de muscles trop courts. Ce serait plutôt que les muscles sont chroniquement trop tendus et que si vous les relaxez, l’œil reviendra naturellement à sa position normale.

« J’adore travailler avec des gens ayant reçu un diagnostic de glaucome ou de cataracte et qui sont ouverts à des approches naturelles, dit-il. « Une femme qui travaillait avec moi était sur le point de se faire opérer pour un glaucome. Son médecin lui disait qu’elle avait presque perdu 60 % de vision dans un seul œil. J’ai fait une étonnante séance avec elle. Je lui ai dit de faire un palming de 10 minutes à chaque fois, au moins six fois par jour. Trois ou quatre jours plus tard, elle me fit savoir que son score était passé de 28 à 12 pour le glaucome de cet œil. Son médecin lui a dit ‘Oh, super. La médecine a finalement commencé à fonctionner. »

Le Dr Bates avait l’habitude de faire faire des visualisations aux patients atteints de cataracte – un état où le cristallin devient opaque. L’une des patientes du Dr Bates affligée de cataracte a pu la faire disparaître grâce à une visualisation guidée. Quand elle s’est retrouvée de nouveau en état de stress, la cataracte réapparut.

« Je ne veux pas mettre les gens dans une case en leur disant , ‘Oh, vos pensées sont négatives’. Mais si vous avez des pensées négatives, imaginez que vous puissiez ressentir comment cela se manifeste, par exemple dans une cataracte. Louise Hay, la gourou des causes émotionnelles des maladies, dirait que la cause de la cataracte est que l’avenir semble sombre. Je ne peux vous dire le nombre de gens qui ont résonné à cela. Ils ont eu le décès d’un membre de la famille, une affaire qui a fait faillite ou ils ont simplement réalisé qu’ils vieillissaient. ‘Je n’ai pas fait tout ce que je voulais faire’. Métaphore en correspondance avec un avenir sombre.

Maintenant imaginez juste la structure du cristallin et comment elle se transmute magiquement en une cataracte et une opacité. Imaginez maintenant de changer cette vibration et de simplement demander : ‘Combien de temps pour imaginer et combien de temps pour autoriser le changement à se faire ?' »

Souvenez-vous que la méthode Bates n’est pas une approche médicale et que vous devez solliciter l’avis d’un praticien diplômé pour un diagnostic, une prescription ou un traitement. La méthode Bates s’apparente plus à de la méditation ou du yoga. Elle peut vous aider à éveiller votre esprit et votre imagination, à détendre vos yeux et à guérir de la manière la plus naturelle possible.

Un aperçu des techniques de la méthode Bates

L’une des plus célèbres techniques de la méthode Bates est le « palming ». Regardez autour de vous et notez le niveau actuel de clarté de votre vision. Ensuite, mettez simplement le centre de vos paumes de main sur vos yeux. Relaxez vos épaules. Vous pouvez vous appuyer sur une table ou sur une pile d’oreillers pour faciliter la relaxation. Détendez-vous de cette manière pendant au moins deux minutes. Puis enlevez vos mains, ouvrez les yeux et notez si tout ne vous semble pas plus clair. C’est habituellement le cas.

« Ce que vous faites est de mettre vos mains et vos doigts plus ou moins relâchés sur votre visage. Vous sentez comme cela affecte tout votre être si vous laissez les choses se faire. C’est presque comme si tout votre état de stress commençait à se dissiper », explique Greg.

« Envoyez de l’amour et de la détente dans vos yeux à travers vos paumes, qui possèdent, en passant, des chakras ou centres d’énergie mineurs. Vous envoyez toute cette relaxation dans vos yeux et vos yeux vont se détendre. L’imagination devient très importante ici aussi. Vous pouvez imaginer, faire semblant de sentir que vos yeux reprennent leur forme ronde naturelle. Restez comme cela aussi longtemps que vous le souhaitez. Et ensuite en découvrant vos yeux, vous allez voir les choses plus clairement, au moins pendant un moment.

C’est comme un réglage que votre corps-esprit possède depuis longtemps. Il peut demander de la pratique, une prise de conscience et un apprentissage graduel pour conserver cet état de relaxation. C’est une sorte de zen. Ne recherchez pas cet état à tout prix, car plus vous le désirerez, plus vous tenterez de forcer et plus vous retomberez dans une situation de surtension. »

Une autre technique s’appelle « l’oscillation lente de Bates ». Commencez par simplement balancer légèrement votre corps d’avant en arrière. Le simple fait de bouger votre corps de manière alanguie, même un tout petit peu, a un effet très apaisant sur votre cerveau et vos schémas de pensée et cela seul peut parfois vous aider à vous sentir plus détendu pendant des situations stressantes. Vos yeux y répondent aussi. Au lieu d’être fixes comme ceux d’un chevreuil aveuglé par les phares, ils peuvent commencer à se détendre et à bouger de nouveau naturellement.

Autres informations

Vous trouverez beaucoup d’informations sur la méthode Bates sur le web. Une chose à laquelle rester attentif est de ne pas se laisser entraîner dans une approche d’ « exercice oculaire » en finissant par faire une surtension pour se débarrasser de la surcharge. Je pense que c’est la principale raison pour laquelle les gens échouent avec la méthode Bates. L’approche de Greg est fantastique en vous ramenant toujours dans un état de détente du corps et de l’esprit, et en aidant vos yeux à se sentir prêts à voir de nouveau clairement.

(…) Gardez à l’esprit que si vous cherchez une solution miracle, l’approche du Dr Bates n’est probablement pas pour vous. La durée requise pour obtenir une amélioration permanente peut grandement varier. Dans de rares cas, quelques minutes par jour sont suffisantes. Il est souvent nécessaire malgré tout de continuer le programme pendant des semaines ou des mois ou plus longtemps pour des conditions extrêmes.

De nouveau, quand une tension existe dans vos yeux, vous êtes plus susceptibles d’avoir des affections oculaires, et le stress est ce qui contribue le plus à ne pas obtenir une entière récupération de la vue. Faire la technique du palming est une bonne étape préparatoire pour aider à relâcher ce stress et cette tension dans vos yeux. La méditation peut aussi être une stratégie utile.

La méthode Bates est vraiment très simple, elle demande pourtant de la patience et une certaine finesse. Rappelez-vous que le but n’est pas « d’entraîner » les yeux ou de faire des exercices pour les fortifier. Le but est de les détendre. (…) Souvenez-vous aussi que votre état d’esprit est important. Avec une confiance en vous et en votre capacité d’auto-régénérer votre corps, l’obstacle le plus coriace sera d’apprendre la détente, pour que vos yeux puissent fonctionner en accord avec leur dessein naturel.

Vidéo de l’interview de Greg Marsh (pour anglophones) :


 

3 commentaires à “Comment se débarrasser de ses lunettes naturellement”

  1. Thibault GELUYCKENS dit :

    17 août 2014 à 7 h 17 min

    Je tiens à prendre le temps de vous faire partager le plaisir jubilatoire de se passer des lunettes de vue en vous expliquant comment je suis parvenu à quasiment m’en débarrasser…

    Nos défauts de vision sont en grande partie dus à nos habitudes de vie qui sollicitent nos yeux de manière « inerte » et sans mouvements: nous restons le regard fixé sur notre lecture, les yeux rivés à l’écran, pensant que c’est une fatalité, bien entretenue par nos croyances nourries par les encouragements de ceux qui sont… déjà équipés et veulent se sentir moins seuls.
    Est-ce une fois de plus une substitution commerciale à un véritable moyen de corriger naturellement nos orbites qui perdent leur mobilité par la fixité de notre regard sur les choses qui nous accaparent la vue, sans mouvement, ou si peu…
    Le globe oculaire perd son élasticité et, seule la gymnastique pratiquée régulièrement permet de retrouver la souplesse de l’œil…

    En pratique, j’essaye de me tenir à faire, une fois par jour, soigneusement ces exercices en ne forçant jamais:

    entre chaque exercice, procéder au « palming »: après avoir frotté vigoureusement les mains entre elles, paume contre paume, pour en chauffer la surface, mettre la paume des mains à plat sur les yeux en ne les touchant pas, après avoir écarquillé les yeux, et, en les gardant « écarquillés », puis les avoir refermés. La chaleur des paumes frottées va détendre la gêne occasionnée par l’exercice jusqu’à la faire disparaître quasiment. Le résultat est en fait le même en exposant les yeux au soleil en les fermant, bien sur. L’énergie de la chaleur détend: c’est le but recherché.

    – 10 x aller-retour des yeux le plus haut possible puis le plus bas
    – 10 x aller-retour des yeux les plus à droite puis le plus à gauche
    – 10 x aller-retour des yeux le plus en bas à droite puis en haut à gauche
    – 10 x aller-retour des yeux le plus en bas à gauche puis en haut à droite
    – 10 x faire le tour des orbites dans le sens horlogique
    – 10 x faire le tour des orbites dans le sens anti-horlogique
    – 10 x faire le zoom entre le bout de la main tendue et un point à 6 à 10 m de distance

    au début, la douleur ressentie peut être gênante: c’est la limite qu’il ne faut pas franchir.
    Un peu de courage quand même… mais ne pas exacerber cette douleur non plus: on n’est pas maso!

    Au début, les exercices sont proches du quart d’heure, faute d’expérience, puis au fur et à mesure de la pratique, le temps et l’aise dégagent et rendent les exercices extrêmement rapides, une fois bien rodés et enchaînés…

    Il suffira de la pause au « trône », par exemple, quitte à la prolonger à peine pour exécuter la plupart des exercices, sans hâte même! Quitte à interrompre et reprendre la fois suivante: combien de temps passe-t’on par jour au petit endroit, sans même prendre le temps de se relaxer? Et bien, c’est le moment d’en profiter pour le rendre tout à fait « productif » et agréable avec le yoga des yeux!

    Les exercices profiteront encore plus s’ils peuvent être clôturés par un drainage lymphatique simplifié:
    à la hauteur des yeux, à l’arrière du crâne, le point réflexe de médecine chinoise du nerf optique est souvent douloureux au simple toucher (« douloureux » est ici exagéré, nous dirions mieux « très sensible et tendu ») Cet endroit peut être massé soigneusement du bout des index: c’est jubilatoire comme détente soudaine! On peut terminer en ouvrant chaque main en « ciseau » l’index et le majeur d’un côté, l’annulaire et le petit doigt de l’autre et frotter, masser de chaque côté de la tête en même temps, à l’avant et l’arrière des oreilles,le creux des doigts contre le dessous de l’oreille puis en descendant doucement, mais fermement vers le cou, puis en reprenant d’en haut, quelques fois.

    Il est évident, que tout au long des exercices, une respiration calme et profonde permet une détente accrue dans tous les cas.

    Depuis des millénaires, beaucoup de médecines du monde reprennent le procédé à leur manière, comme nous l’a expliqué Gaby KAUFMAN (qui se base sur les travaux du Dr BATES): le Tai-Chi, la médecine indienne ayurvédique, au moins… et en plus, cela y est décrit de manière jolie et poétique!

    Outre l’aspect qui pourrait peut-être paraître ridicule pour le quidam observant goguenardement la scène, il se sentira vite frustré de vous voir vous débarrasser de vos lunettes tandis qu’il continuera à en avoir besoin!

    Il faut aussi préciser que je suis passé quasi totalement à une alimentation sans gluten ni caséïne (après avoir été totalement abstinent pendant 3 années!) et je suis « végétarien à 95% », c’est à dire que je réserve la viande aux occasions extérieures à la maison. Je ne suis pas « crudivore » mais j’apprécie la « cuisson vapeur douce ». Depuis 6 mois, je suis passé au « miam aux fruits » de France GUILLAIN tous les matins et j’ai la « pêche ». Je vous la souhaite aussi bonne!
    L’alimentation saine joue évidemment un rôle important dans l’équilibre corporel et contribue aux facultés de l’organisme à retrouver son équilibre facilement dès que c’est nécessaire… « L’aliment est ton premier médicament », avait dit Esculape…

    Je pratique depuis maintenant 4 ans, d’une manière peu assidue, il est vrai, mais avec des résultats époustouflants: j’ai 58 ans, je porte des lunettes de myope depuis l’âge de 14 ans, la myopie a été « agrémentée » d’un bout d’astigmatie puis je suis passé aux verres progressifs pour la vision rapprochée il y a au moins 15 ans.
    Daniel TEYSSIER, Opticien à Maurepas, m’a fait suivre un petit examen qui a révélé que l’astigmatie avait… disparu, que la myopie avait régressé, et que la vision de près est presque… parfaite aujourd’hui.
    Daniel l’opticien m’a déclaré que je n’étais pas un « bon exemple pour son commerce » en rigolant… Donc, il m’a préparé des lunettes exclusivement pour myope, dont la correction est maintenant plus faible qu’auparavant depuis… 44 ans! Ceci pour me permettre de lire les trop petites choses au loin, comme des sous-titres au bas d’un écran petit, car je m’en passe sur un grand écran!
    Je me surprends de plus en plus souvent à passer plusieurs journées d’affilée sans lunettes du tout, et l’effort de lire sans lunettes a été suprêmement payant: il y a maintenant 3 ans que dois… retirer mes lunettes pour lire si je les porte… Que je travaille à l’écran, ou dehors, ou bien même que je conduise!

    Je suis persuadé que si j’avais été plus assidu et régulier, aujourd’hui, vous me verriez me trimballer SANS lunettes tous les jours que Dieu fait!

    Je dois tout cela à notre amie Magali qui nous a invités à participer à un stage avec Gaby KAUFMAN à Mouans-Sartoux et je remercie cette dernière tous les jours pour ce qu’elle nous a appris!
    C’est pour cela que je vous invite à trouver près de chez vous un stage d’initiation qui vous lancera dans la pratique avec discernement et précision, avant de vous entretenir par vous-même!

    Répondre

  1. bouchra dit :

    25 août 2014 à 18 h 54 min

    bnj svp j’ai 38 ca fait un an que je porte des lunette de correction mon œil gauche voix le couleur blanc et un peu maron CA veux dire je ne voix pas le blanc claire ..je voix le blan avec l’ œil adroit et le maron avec loiel gauche même avec mes lunette mn docteur m’a dit que il va desparettre avec le temps mais voila un an déjà voulez vous me conseillez svp merci

admin dit :

26 août 2014 à 8 h 34 min

Je pense que ça peut venir de l’alimentation. Vous pouvez faire une recherche google « aliments bons pour les yeux ».


 

http://www.sante-nutrition.org/comment-se-debarrasser-ses-lunettes-naturellement/

 

 

Partager cet article

Repost0
15 septembre 2014 1 15 /09 /septembre /2014 22:02

14 septembre 2014

Vaccine syringe

VACCINS DANGER

Quels sont les symptomes d’empoisonnement au mercure/alluminium / plomb … ?

  • Allergies

  • Affections buccales

  • Atteinte rénale

  • Atteinte su système nerveux

  • Atteinte de la vision et de l’audition

  • Hypertension

  • Fragilisation du système immunitaire – potentialisation des maladies infectieuses 1-

  • Troubles circulatoires

  • Troubles intestinaux

  • Troubles psychologiques et/ou psychiatriques (angoisse, irritabilité, dépression…), hyperactivité. Le nerf olfactif conduit directement le mercure dans le système limbique qui gère nos émotions. Ceci explique le déclenchement de désordres émotionnels qui induisent à leur tour la dépression ou au contraire l’hyperactivité, une des caractéristiques de l’autisme, et/ou favorisent la dépendance ou addiction à l’alcool, drogue, tabac, jeu…

Les symptômes généraux répertoriés aux Etats-Unis :

  • Allergologie : eczéma, asthme, rhinite allergique.

  • Gastro-entérologie : œsophagite, gastrite, colites, diverses rectites (affections inflammatoires du rectum et de l’anus).

  • Gynécologie : hémorragies génitales, dysménorrhées, mastoses.

  • ORL et stomatologie : angines, stomatites, rhino-pharyngites, coryzas spasmodiques, enrouements, surdité, vertiges, otites, parodontopathies, hyper salivation.

  • Ophtalmologie : thrombose de la veine centrale de la rétine, cécité, conjonctivites.

  • Neurologie : épilepsie, migraines, névralgies faciales, névrites, sciatiques, Sclérose en plaques,  Parkinson, Alzheimer, autisme, fibromyalgie, vertiges.

  • Pneumologique : asthme, bronchite

  • Rhumatologie : sciatique, arthrose cervicale, PSH, PCR

  • Urologie : cystites.

Autres signes probables d’une intoxication au mercure :

  • Dépression nerveuse dite endogène, sans raison, sociale, affective, professionnelle, sans commotion, avérée ; sensation de mal être

  • Perte de mémoire, de la concentration et de l’attention, déclin cognitif, irritabilité, accès de colère, apathie et indifférence, maux de tête et fatigue, troubles du sommeil.

  • Douleurs intenses

  • Paresthésies …

Symptômes en bouche et pathologies locales :

  • Sensations de brûlures dans la bouche ou de la langue, excès de salive ou présence d’un goût métallique, ou amer, dans la bouche

  • Tatouage bleuté des gencives

  • Décoloration et désintégration de certaines restaurations dentaires, avec tâches de diverses couleurs sur les alliages

  • Mauvaise haleine

  • Stomatite, gingivite, aphtes, candidoses buccales, lichen, leucoplasies lien

  • Sensations de mini-chocs électriques dans la bouche dues au phénomène de l’électro-galvanisme (anode-cathode, micro courant électrique issu des divers métaux de l’amalgame).

  • Sensibilité dentaire en mordant sur les aliments ou au contact d’une fourchette.

  • Envie d’arracher les reconstructions dentaires par agacement continuel.

Vous vous demandez comment détoxiquer votre corps des métaux lourds ?

Si des vaccins vous ont été injectés, votre corps est intoxiqué par les métaux lourds qu’ils contiennent. La plupart des vaccins actuels contiennent de l’aluminium. Certains vaccins plus anciens contiennent du mercure. L’aluminium et le mercure sont des métaux lourds qui intoxiquent l’organisme. Ils peuvent se trouver dans les vaccins, mais aussi dans les amalgames dentaires, dans l’eau du robinet, dans certains aliments comme le poisson ou sur le lieu de travail, en particulier dans les usines. Le plomb est également un métal lourd répandu. Sur cette page, vous trouverez un résumé des grandes méthodes de détoxication, ainsi que mon expérience d’un traitement de détoxication aux métaux lourds des vaccins.

Si vous êtes intoxiqués au métal lourd, plusieurs traitements peuvent vous aider.

Les traitements possibles sont de trois types :

– la chélation par un agent chélateur,

– l’expurgation par remède homéopathique,

– l’équilibrage par traitement du terrain.

– La chélation consiste à introduire dans le corps un produit chélateur. Le chélateur s’associe au métal lourd pour former un produit inoffensif et éliminable. Un chélateur se prend par orale, anale ou sanguine.

– L’expurgation par homéopathie consiste à stimuler les processus naturels d’élimination du corps par la prise d’un remède homéopathique. Le remède à choisir est souvent une dilution du produit à éliminer. Par exemple, si vous voulez éliminer le mercure de votre corps, une dilution homéopathique de mercure permettra à votre corps d’éliminer les restes de mercure. En homéopathie, la dilution d’un produit ne contient plus le produit mais bien l’information du produit. En recevant l’information, votre corps réagit comme si le produit était réellement pris et s’active à l’éliminer.

– L’équilibrage par traitement du terrain consiste à donner au corps ce dont il a besoin pour éliminer de lui-même les métaux lourds. Eliminer des quantités non naturelles de métaux lourds épuise certaines réserves de l’organisme, comme par exemple les réserves en vitamines C. En redonnant au corps les produits dont il n’a plus suffisamment de réserves, vous lui permettez de fonctionner et d’éliminer lui-même les métaux lourds.

Ces trois types de traitement permettent au corps d’éliminer les métaux lourds de trois manières différentes et peuvent être appliqués conjointement.

Comme vous le savez, j’ai toujours une préférence pour les traitements naturels, je vous donne, ci-aprés, l’expérience d’une personne ayant été intoxiquée par des vaccins et qui nous décrit avec précisions les différents protocoles qu’il a suivi.

=> Il faut toujours avoir à l’esprit que chacun de nous réagi différemment face aux différentes agressions que l’on ne manque pas de subir, ainsi qu’aux protocoles d’élimination, ce témoignage est donc à lire avec discernement ;

De plus tout traitement homéopathique de fond

doit être totalement personnalisé

===== ♫ =====

Expérience de traitement naturel donné par une personne ayant eu de lourds séquelles suite à des vaccinations :

 » Lors de mon intoxication par l’aluminium des vaccins, j’ai testé la combinaison de ces trois types de traitements. J’en relate ici les résultats, autant qu’il m’est possible de les discerner. Je fais également part des nombreux remèdes que j’ai trouvés dans les livres et sur Internet.

Dans mon désespoir, je les ai tous testés sans grand discernement, afin de m’assurer d’obtenir un effet. Pour chaque remède, j’indique les résultats qu’il me semble avoir obtenus en les prenant.

Nous sommes en mai 2004. Après le traitement au gelsémium de mon osthéopathe, je tente de me détoxiquer par moi-même, prenant de manière anarchique tout une série de remèdes trouvés dans des livres et sur Internet.

Notamment, je prends la combinaison « coriandre – chlorelle – ail des ours » suggérée sur son site web par Christian Recking.

Les remèdes que je prends en début de traitement sont les suivants :

  • Gelsémium 200K 1x/mois

  • (Gelsémium 5CH tous les deux jours) stoppé le temps du traitement de détoxication

  • Boldo 3×2 capsules/j –> drainage du foie

  • Oméga-3 huile de poisson 1000mg (= EPA 180mg, DHA 120mg)/Vit.E 10mg: 1 gélule/j –> apport acides gras essentiels pour restauration de la myéline

  • Huile de noix (oméga-3) et de sésame (oméga-6): crues première pression à froid –> apport acides gras essentiels pour restauration de la myéline

  • Vitamine C combiné extraction Acerola/synthèse acide ascorbique: 4g/j –> restauration du système immunitaire, restauration collagénique pour saignement des gencives

  • Chlorelle 24g/j –> absorption et élimination des métaux lourds

  • Ail des ours teinture-mère 3×10 gouttes/j –> élimination des métaux lourds

  • Coriandre teinture-mère 3×5 gouttes/j –> surpotentialisation de la chlorelle

  • Silanol silice organique 3 doses liquides/j –> reminéralisation, restauration collagénique pour saignement des gencives

  • Magnésium

  • Dentifrice Weleda au calendula avant d’aller dormir

  • Baume gengival Weleda à la sauge avant d’aller dormir

  • Régime 2/3 monodiète: cerneaux de noix trempés 12h et raisin frais

  • Soupe de poireaux et verdures

  • Erbasit 3×2 comprimés à sucer/j –> éviter la réabsorption des métaux lourds par la paroi du colon (chélation)

La liste est longue. Les effets des remèdes se font sentir dès la première semaine. Le premier jour, je ressens un regain de forme physique. Mes facultés de concentration reviennent peu à peu. La chlorelle colore les selles en vert. Je ressens pendant quelques jours de légères douleurs dans les hautes dorsales. Mon urine très foncée indique une élimination de toxines. Les effets des remèdes sont donc indiscutables.

En revanche, avec autant de remèdes, il est difficile de dire lequel a contribué à quoi. Néanmoins, je pense pouvoir dire que c’est la teinture-mère de coriandre qui m’a le plus aidé. Je le dis avec d’autant plus d’assurance que j’ai continué longuement et avec succès le traitement à la coriandre. De plus, les tests musculaires issus de la kinésiologie appliquée indiquent clairement un effet positif. Pareillement, le gelsémium precrit par mon osthéopathe est clairement toujours actif.

Après une semaine, le traitement a prouvé son efficacité. Cependant, le nombre de remèdes à prendre est trop élevé. Les remèdes homéopathiques dit-on doivent se prendre dissociés à environ 15-30 minutes de tout autre remède. Avec la quantité de remèdes que je prends, plusieurs fois par jour, je passe mon temps à m’occuper de savoir quel remède prendre. Je décide donc de m’en tenir à une liste de remèdes restreinte.

Pour restreindre la liste de remèdes, je pratique le test musculaire. Ne souhaitant pas déranger mon osthéopathe pour si peu, je me contente d’imiter sa méthode. Malheureusement, n’ayant à ce moment-là pas de grandes connaissances en la matière, je dois m’y reprendre à de nombreuses fois afin de m’y retrouver dans mes tests. Malgré cela, je finis par restreindre ma liste de remèdes aux produits suivants :

  • Mg Magnécaps 90mg 3×2 gélules/j

  • TM coriandre 3×20 gouttes/j

  • Silicium organique

  • Vit. C acérola pour la forme et le sommeil

  • boldo pour achever le drainage du foie

  • Gelsémium 5CH au besoin

  • P5P (synth. vit. B12, pour les surrénales ?)

  • gelée royale

Je décide d’appliquer ce traitement pendant une nouvelle semaine. Avec ce traitement plus léger, il m’est plus facile d’organiser les prises de remèdes. Pendant cette deuxième semaine, les effets changent quelque peu. Les trois premiers jours, je fais un peu de fièvre et je me sens de nouveau très fatigué. Puis, mon état de santé s’améliore nettement. Les urines sont claires et les selles se normalisent. Sans la chlorelle, les effets les plus marquants semblent se dissiper.

Pour la troisième semaine, je décide de poursuivre le traitement et de reprendre en sus de la chlorelle à dose massive : 50 comprimés en 3 jours. Les urines redeviennent foncées. Les douleurs dans les hautes dorsales reprennent. La fatigue reste très présente. Je ressens quelques crampes.

Les plats diététiques suivant l’alimentation vive me redonnent quelque énergie. Les tests musculaires continuent d’indiquer la coriandre comme meilleur remède.

Pour la quatrième semaine, je passe aux remèdes homéopathiques. Les remèdes homéopathiques glanés sur Internet et pouvant être indiqués en cas d’intoxication aux métaux lourds sont les suivants :

Aurum Met. 5CH

  • Aurum Mur. 5CH

  • Plumbum Met. 5CH

  • Phosphorus 5CH

  • Kali Phosphorus 5CH

  • Cuprum Met. 5CH

  • Taraxacum (pissenlit) TM

  • Mercurius 5CH

  • Aluminium 5CH

Après quelques tests musculaire, je m’en tiens à l’Aluminium Metallicum. Pendant cette quatrième semaine, je reste très fatigué. Je participe néanmoins à une longue randonnée à vélo ; 175 km en 4 jours. Les 60 premiers kilomètres se sont passés sans problème, le reste s’est passé dans la souffrance. Note : au soleil, ma peau brûle malgré l’écran total.

Quand je pense qu’il y a quelques mois je me promenais à midi sans protection au soleil du Sahara … !

La semaine suivante, je ne prends que de la coriandre.

Les tests musculaires ne semblent plus indiquer grand chose. Je ressens toujours une grande fatigue physique. Intellectuellement, ça va un peu mieux, même si mon esprit reste plus lent que d’habitude. Mon foie est gonflé et douloureux. La zone lombaire est tendue et douloureuse. Je bois 2 litres d’eau par jour pour être certain d’éliminer. Mon oeil gauche est injecté de sang et cligne beaucoup, sans que je m’en rende compte. Mes yeux sont douloureux et piquants. Ma concentration va un peu mieux mais ma fatigue physique s’aggrave malgré mon alimentation diététique. Les rayons de soleil me sont douloureux après 30 secondes. Je les évite autant que possible.

La gelée royale qu’on m’a conseillé de prendre ne donne rien de remarquable. La maison de diététique me conseille une série de remèdes. Je les achète tous et je les emmène chez mon osthéopathe pour qu’il puisse les tester et faire le point sur mon état. Au test musculaire, les remèdes efficaces sont le plasma marin hypertonique et la co-enzyme Q10. Vitamine C, coriandre et gelsémium sont toujours testés efficaces.

Avec ces remèdes, fatigue physique et problèmes à l’oeil passent.

Après deux semaines, je ne prends plus que la co-enzyme Q10. Un mois plus tard, mes tremblements et palpitations cardiaques reviennent. Je reprends du gelsémium avec succès.

Conclusion : en deux mois, mes facultés de concentration sont allées en s’améliorant. Les symptômes de crise se sont atténués au point d’être négligeables. Les remèdes qui semblent avoir eu sur moi le plus d’effet sont la coriandre, la vitamine C, le gelsémium homéopathique, le plasma marin hypertonique et la co-enzyme Q10.

Les 4 mois suivants, je suis resté sans remèdes avec une amélioration constante, au point de me considérer pratiquement guéri.

Mise à jour 2005

Environ 12 mois plus tard, dans le courant de 2005, d’importants problèmes de santé se sont déclarés chez moi suite à un stress élévé et continu. Parmi ces problèmes, on peut distinguer la diminution de la vue, des troubles de l’humeur, des selles rouges sang, des difficultés de concentration et de la déprime. Six mois plus tard, se sont ajoutés les symptômes suivants : fatigue, difficultés de concentration, mal de ventre, mal de dos, contractures.

Dès l’apparition de ces symptômes, qui nous placent en janvier 2006, la plupart des remèdes, homéopathiques et phytothérapeutiques, que j’avais utilisés jusqu’alors se sont révélés totalement inefficaces.

En revanche, des remèdes très précis, dont la prescription a été confirmée par des tests musculaires de précision, se sont révélés efficaces au point de faire disparaître pratiquement tous les symptômes. Parmi ces remèdes, j’ai pu distinguer parmi les remèdes phytothérapeutiques le romarin, et parmi les remèdes homéopathiques le vaccin Havrix en dilution isopathique.

La prise de romarin s’est avérée diminuer progressivement et sans rechute les symptômes généraux. La prise du Havrix isopathique, quant à elle, s’est avérée faire disparaître de manière fulgurante les symptômes résiduels. En revanche, conformément à sa notice, le Havrix isopathique s’est avéré n’être efficace que pendant une trentaine de jours. De plus, conformément aux observations générales de l’homéopathie, la dilution du remède a dû être augmentée progressivement pour conserver son efficacité : de 30K à 200K, puis de 200K à 1000K.

Autant le romarin n’est à mon avis qu’un remède de terrain qui me convenait personnellement au moment où je l’ai pris, autant le vaccin Havrix en dilution homéopathique, me semble être la piste d’une solution symptomatique importante. En effet, étant donné qu’il a été dans mon historique de maladie post-vaccinale, identifié clairement que le vaccin en cause était le vaccin de l’hépatite A Havrix, il est permis de penser qu’un accident post-vaccinal provoqué par un vaccin particulier peut être compensé par la prise du même vaccin en dilution homéopathique. Par exemple, les nombreuses victimes du vaccin de l’hépatite B Engérix-B, notamment lors de la campagne de vaccination massive en France, pourraient trouver un espoir de guérison en la prise du remède Engérix-B à des doses homéopathiques. De même, toutes les personnes se pensant victimes d’une vaccination particulière pourraient essayer de prendre ce même vaccin en dilution homéopathique, et voir quels effets positifs en résulteraient.

Mise à jour 2006

Il y a deux semaines, j’écrivais le texte suivant : « Actuellement, je suis encadré par des thérapeutes alternatifs, qui ont repris le relais des médecins désemparés. Une dilution homéopathique du vaccin de l’hépatite est aujourd’hui le seul remède qui me soulage. L’effet du remède est instantané et total, mais il ne dure qu’un mois, et entre les deux les réactions adverses sont fortes et longues. Les osthéopathes défont le gros des paralysies, et mes collègues masseurs et masseuses s’emploient à soulager mes douleurs, mais l’un dans l’autre, je souffre la plupart du temps. Et les espoirs de guérison semblent s’envoler. »

Aujourd’hui l’espoir renaît. Le 18 septembre j’ai pris une dose homéopathique du vaccin. Le rebond a été aussi violent que le fut la maladie elle-même, et a duré presque tout le mois. La perspective de subir les symptômes en permanence a été à l’origine de mon désarroi. Néanmoins, il semble que cette manifestation des symptômes ait été la dernière. En effet, aujourd’hui 31 octobre 2006, soit plus de 30 jours après la prise de la dose précédente, je ne ressens plus aucun réapparition des symptômes. Il semble donc qu’après la période d’efficacité du remède, les symptômes aient définitivement disparu. Je touche du bois et n’ose encore y croire, mais il se pourrait que cette médication soit bel et bien efficace, à court comme à long terme.

Mise à jour 2007

Le problème du vaccin de l’hépatite A Havrix semble s’être dissipé. Entretemps, j’ai trouvé dans l’ouvrage « la médecine retrouvée » du Docteur Jean Elmiger un protocole de détoxication des vaccins par la méthode de thérapie séquentielle inversée. Cette méthode consiste à prendre une série d’isopathiques homéopathiques des différents vaccins injectés, dans l’ordre chronologique inverse des injections. J’ai testé la méthode et je peux dire qu’elle fonctionne pour moi. C’est ainsi que je prends en ce moment, avec de brillants résultats, des isopathiques des vaccins Mencevax (Méningite) et Typhim (fièvre typhoïde). Les résultats que j’obtiens s’observent sur la couleur des selles, les douleurs dorsales en milieu de dos, la fatigue, l’abattement et les facultés intellectuelles. L’efficacité de ces remèdes a également été évaluée et confirmée par le test musculaire de kinésiologie. Il semble donc bien que la thérapie séquentielle inversée du Dr. Jean Elmigerdonne de bons résultats.

Mise à jour 2008

Les problèmes semblent se résoudre. Je n’ai plus grande souffrance. Je vis une vie tout à fait normale. Pour le variolinum, j’ai testé une nouvelle méthode : la health kinesiology. Cette méthode utilise un test musculaire de précision sur les chakras afin de déterminer lequel des 7 est bloqué. Ensuite, le praticien teste le « niveau énergétique à activer pour lever la barrière » variolinum. La méthode parait fort peu scientifique, mais l’est très largement : le concepteur de la méthode est un docteur en psychologie physiologique et s’appuie sur la médecine chinoise et la neuroréflexologie. La méthode donne je l’avoue de très bons résultats, sans même utiliser le moindre remède. Le hic est qu’il n’est pas aisé de trouver un bon praticien près de chez soi.

Mise à jour 2009

Une autre méthode qui me semble efficace en cas d’intoxication par les vaccins ou par les métaux lourds est la microkinésithérapie. Très douce et sans remèdes, la microkinésithérapie interroge la mémoire cellulaire et corrige les déséquilibres corporels. Une à trois séances étalées sur 2 à 6 mois suffisent pour retrouver la santé. Après l’avoir essayée pour d’autres types de problèmes corporels, je dirais que c’est la médecine de l’avenir … En tous cas, vu le large spectre d’action de la microkinésithérapie et la rapidité du traitement, ça vaut la peine de l’essayer !

 

Enfin, pour la fatigue j’ai essayé la kinésiologie énergétique Touch for Health, et depuis lors je n’ai plus aucun problème de fatigue chronique. Epatant ! Et ça vaut le coup d’apprendre la méthode car on peut devenir autonomes très rapidement.

Mise à jour 2012

Je reçois de nombreux courriers, à peu près tous du même type « Depuis que j’ai été vacciné, j’ai toutes sortes de problèmes. Que me conseillez-vous ? » Voici ma réponse :

  1. Consultez un kinésiologue pour identifier le vaccin qui vous pose problème et récupérer une part d’énergie.

  2. Pour éliminer l’effet du vaccin, contactez un médecin homéopathe pratiquant la méthode Jean Elmiger : des nosodes du vaccin incriminé, à des dilutions progressives, jusqu’à disparition des symptômes pendant plus de 30 jours.

  3. Pour éliminer les tensions diverses résiduelles, consultez un microkinésithérapeute.

Bon courage sur le chemin de la guérison !  »

ooOoo

Merci pour ce témoignage qui redonne certainement courage aux personnes intoxiquées et désirant entreprendre une démarche de « nettoyage » afin de recouvrir leur bonne santé… naturellement …

Vous le savez déjà, je suis une « adepte » totale des pratiques naturelles, sans effets  secondaires (dont l’Argile, matière magique et « Divine » que j’associe à pratiquement toutes les démarches de retour à la Santé).

Les protocoles que je conseille, utilisent donc essentiellement des matières naturelles éprouvées, ciblant, chacune, un organe ou une fonction de votre organisme. Ce type de protocole demande un suivi régulier et sérieux et une grande disponibilité du patient comme du thérapeute.

Je vous accompagne tout le long de ce protocole de détoxination et détoxication, d’une part en « boostant » votre organisme et vous prescrivant les substances homéopathiques et naturelles correspondant à vos symptomes et en utilisant mes connaissances et compétences en médecine énergétique.

En ce qui concerne mes couts d’intervention, ils sont calculés sur un forfait global de 175€ comprenant un bilan général de 2 ou 3 heures et d’un suivi hebdomadaire pendant 3 mois.

C’est une base d’échange et discutable en fonction de vous et de vos capacités de paiement ou de remboursement (avenir meilleur ?!.. dons …)  et je rappelle également que la « monnaie » utilisée ne sera pas systèmatiquement l’argent …

N’hésitez pas à me contacter sur mon mail : marielinedupuy@msn.com

♥ Agapè ♥

Marie-Line DUPUY – Thérapeute Naturopathe

Toulouse et à distance – 06.42.25.92.55 -

 

http://www.sante-nutrition.org/detoxination-du-corps-des-metaux-lourds-vaccins/

Partager cet article

Repost0
15 septembre 2014 1 15 /09 /septembre /2014 21:32

 

14 mars 2014

joyeuxLa médecine officielle a inventé il y a quelques années une nouvelle maladie : l’orthorexie. Cette maladie, proche d’une maladie mentale, serait le fait des personnes qui se méfient de ce qu’elles mangent, scrutent avec attention les étiquettes, et se conforment à des règles très strictes ne laissant aucune place aux aliments jugés malsains. Je pense pour ma part que ce que l’on appelle une maladie n’est en fait qu’une réaction de bon sens face aux manipulations criminelles auxquelles se livrent en permanence les industriels de l’alimentaire et la plupart des agriculteurs.

Poisson qui ne dit pas son nom, faux œufs bio…

Comment ne pas devenir orthorexique quand pas un jour ne passe sans un nouveau scandale ? 

Après l’affaire (inter)minable de la viande de cheval, voici que l’on apprend que 60% du thon consommé aux Etats-Unis n’est pas du thon et qu’un tiers des poissons vendus ne sont pas ce qu’ils sont censés être (2).

Et chez nous ? Poissons d’élevage pseudo-sauvages, variétés surexploitées que l’on fait passer pour d’autres… Un autre scandale agro-alimentaire se profile.

En parcourant les journaux, j’apprends aussi qu’en Allemagne, 200 exploitations ont été épinglées pour avoir vendu des œufs bio qui n’en étaient pas…

La même semaine, je lis ce que j’avais déjà écrit l’été dernier : à savoir que 90% des vins contiennent des pesticides (3).

Au même moment, on apprend qu’on nous cache la valeur calorique des fibres sur les étiquettes…

C’est clair maintenant, les « alimenteurs » sévissent à tous les étages.

Un cancer sur deux est lié à de mauvaises habitudes alimentaires

Pourtant, il faut bien manger ! « Bien » dans le sens où le plaisir de manger doit rester intact et ne pas nous rendre dingue. « Bien » dans le sens où l’alimentation est l’un des meilleurs moyens de prévention du cancer et des maladies de civilisation.

Les cas de cancers dans le monde devraient augmenter de 75% d’ici à 2030, selon une étude publiée en 2012 dans « The Lancet Oncology ». Or 50% des cancers déjà sont liés à de mauvaises habitudes alimentaires. C’est un minimum sachant que c’est l’Académie de Médecine qui le dit…

La place centrale de notre rapport à l’alimentation dans le développement des cancers ne fait aucun doute. C’est ce que martèlent depuis des années quelques experts indépendants comme le Pr Henri Joyeux. Ce cancérologue pionnier de la prévention primaire par l’alimentation l’a dit bien avant feu l’excellent David Servan-Schreiber.

« Mieux vaut un bon menu qu’une ordonnance ! »

Professeur de cancérologie et de chirurgie digestive à la Faculté de Médecine de Montpellier, Henri Joyeux est l’un des meilleurs spécialistes français en nutrition, alimentation et cancer. Il aime à citer Jean Rostand. C’est sa façon à lui de traduire le premier précepte hippocratique. Dans sa préface de « L’alimentation ou la troisième médecine », œuvre maintes fois rééditée de son ami Jean Seignalet, il rappelle cette évidence : « c’est la nutrition qui fait l’unité du corps humain cohérent ». 

Nous sommes ce que nous mangeons mais hélas tous les conseils nutritionnels ne vont plus dans le même sens, d’où l’intérêt de rappeler les fondamentaux.

Les conseils essentiels d’Henri Joyeux pour éloigner le cancer et les maladies chroniques

Nous portons tous en nous des cancers potentiels, explique Henri Joyeux. Des cellules dormantes qui possèdent un potentiel de transformation cancéreuse. Voire de minuscules tumeurs peut-être, tapies, endormies. Alors ne les réveillons pas et ne les stimulons pas par de mauvaises habitudes alimentaires ou des comportements dangereux.

Il conseille donc d’éviter autant que possible 3 types de produits : 

  • les viandes rouges et les charcuteries,

  • les produits laitiers,

  • le gluten.

1 – La viande doit redevenir un aliment spécial

C’est exactement ce que prône un tout récent rapport des Nations unies pour l’environnement, pour des raisons évidemment écologiques. Mais ce qui vaut pour la planète vaut pour notre écologie personnelle : il nous faut réduire drastiquement notre ration de viande.

Cela nous évitera bien des acides gras saturés et des complications.

L’idéal est de revenir à l’alimentation des années 50, juste avant que nos habitudes alimentaires ne basculent du végétal à l’animal.

Manger de la viande exceptionnellement et de préférence blanche, dans des plats où celle-ci n’est pas l’ingrédient principal. Priorité aux légumineuses (attention au mode de cuisson, qui doit rester léger), avec des petites bouchées de viande. C’est aussi ainsi que l’on se nourrit encore dans les pays les plus démunis et l’on ne s’en porte pas plus mal malgré la pauvreté.

2 – Laissez les produits laitiers aux veaux…

Les sécrétions des mamelles de la vache sont bonnes pour le veau. Pour l’enfant, la nature a fait le sein maternel.

Retenons que les produits laitiers contiennent trois familles de facteurs de croissance : 

  • les EGF : facteurs de croissance épidermique,

  • les TGF : facteurs de croissance de transformation (squelette, articulations, muscles…),

  • les IGF : facteurs de croissance de l’insuline.

Ces trois facteurs de croissance sont dangereux pour l’être humain. Encore une fois, ils sont destinés au veau. Or un veau, un an après sa naissance, pèsera avec ce régime 350 kg quand un petit d’homme atteindra 5 kg…

Ces facteurs de croissance ne sont pas détruits par le mode de conservation UHT, l’ultra haute température (consistant à porter le lait à 140° pendant 3 à 4 secondes) et vont attaquer notre foie, notre pancréas, nos muscles… Nos grands-mères faisaient mieux : en faisant bouillir le lait jusqu’à obtenir une crème, elles éliminaient ces facteurs de croissance.

Trois produits laitiers par jour : la voie royale vers la maladie chronique

Se gaver de produits laitiers, c’est donc se gaver d’hormones de croissance inadaptées à notre organisme. Ce n’est pas un hasard si les nouveaux traitements en cancérologie passent pas des thérapies ciblées sur le tissu tumoral, des anti-angiogéniques, autrement dit des anti-facteurs de croissance.

A quoi bon consommer ces facteurs de croissance pour se soigner après avec leurs antagonistes ? 

Et que penser des recommandations du Programme National Nutrition Santé 2011-2015 qui impose encore 3 produits laitiers par jour pour les enfants comme pour les adultes ?

Pour le calcium ? Les produits laitiers nous en apportent 3 fois trop. Sachant que le calcium n’est absorbé qu’à 35% par notre métabolisme, le reste va aller calcifier notre squelette, nos articulations, irriter notre côlon. Avec arthroses, maladies auto-immunes et cancers à la clé.

Pour le sucre ? Le lactose entraîne de « lactolisme » pour reprendre l’expression d’Henri Joyeux !

3 – Réduire ou supprimer le gluten

En transformant génétiquement notre froment (les épis montaient bien plus haut dans les champs de blé des années 50), l’agriculture intensive nous a exposés à des dangers qui ne cessent de croître.

Vous êtes toujours ballonné, vous avez des gaz, une mauvaise excrétion ? Vous êtes plutôt souvent fatigué ? Vous souffrez peut-être de la maladie coeliaque. Facile à déceler soi-même : il suffit de se passer pendant 15 jours :

  • de pain, même complet,

  • de pâtes,

  • de pizzas,

  • de viennoiseries et autres biscuits.

Si au bout de 15 jours les symptômes diminuent ou disparaissent, c’est que l’on est intolérant ou allergique au gluten.

Le gluten des produits à base de blé, de maïs, de seigle, d’orge, mais aussi de kamut ou d’épeautre favorise la porosité intestinale. Autrement dit l’intoxication générale de nos organes : les mauvaises molécules comme celles du lait, au lieu d’être évacuées par notre côlon, vont aller réveiller nos cellules à potentiel de cancérogénicité. Et détruire notre système immunitaire, d’où l’explosion des maladies auto-immunes.

Attention en particulier au pain moderne qui outre sa pauvreté nutritionnelle nous apporte presque à lui seul la quantité de sel dont notre organisme a besoin au quotidien. Salez vos plats par dessus et on connaît le résultat…

Du bio, de saison. Ça va sans dire… mais ça va mieux en le disant…

Quel que soit son choix alimentaire, le plus important est de manger bio et avec mesure, c’est un préalable. Bio, si l’on peut. Cela a un prix que tout le monde ne peut s’offrir. Mais on peut au moins manger des produits de saison en se rapprochant le plus possible de l’agriculteur-producteur (le premier acteur de santé).

Prudence par contre sur les conserves et les surgelés, même bio, vecteurs d’helicobacter pylori (direction l’estomac) ou de bactéries dévastatrices (direction l’intestin et sa flore), inflammatoires et cancérigènes à la longue. A consommer avec modération.

Savoir conserver les aliments et les protéger de l’oxydation

Attention en fait au mode de conservation tout court : si vous achetez du bio et que vous ne savez pas le conserver, cela ne sert à rien.

Vous connaissez le danger de certaines bactéries mais peut-être ignorez-vous que les antioxydants mal conservés deviennent pro-oxydants. Je vous renvoie ici à un excellent livre hélas trop peu connu : « L’oxydation des aliments et de la santé » (5). Jean Morelle, qui l’a écrit peu avant sa mort, y explique comment par exemple introduire dans la cuisine certains légumes pour contrecarrer le phénomène d’oxydation du plat… Ce chercheur atypique, biochimiste, a consacré sa vie au stress oxydatif, générateur de bien des maladies.

Les 12 autres conseils du Pr Joyeux

Voici 12 conseils à suivre (en persévérant !) pour prévenir non seulement les cancers et leurs récidives mais aussi les maladies de civilisation : diabète, surpoids, maladies auto-immunes, des rhumatismes à l’Alzheimer… L’alimentation y tient une place forcément centrale…

1. Faire de l’exercice régulièrement en transpirant pour éliminer les pollutions des pesticides, insecticides… : au moins deux fois 30 mn par semaine. Vous ferez fondre votre gras en excès, perdrez du poids et renforcerez la masse musculaire.

2. Eviter le surpoids excessif : pas plus de 5 kg par rapport à votre poids idéal. Ne suivez aucun régime, mais mangez mieux et meilleur et vous perdrez 1 kg par mois (voir Le livre « Changez d’Alimentation – l’Atout Bio », ci-dessous).

3. Si vous voulez avoir des enfants, le mieux est avant 30 ans ET si vous avez des enfants, allaitez-les au moins 6 mois.

Attention au ”Parlodel” destiné à couper la lactation. L’allaitement maternel, c’est l’idéal pour la santé du bébé (point besoin de vaccinations pendant ce temps) et pour la santé des seins de la maman.

Pour les hommes soyez des pères modernes, attentifs, capables de cuisiner et de faire le ménage…

4. Si vous voulez fumer, gardez une ou deux cigarettes par jour, pas plus, ET évitez le tabagisme passif. Les risques de cancer sont au niveau des voies respiratoires, de la vessie, du cerveau.., des troubles vasculaires, cardiaques, cérébraux, l’Alzheimer et le Parkinson.

Le cannabis et les drogues dures, en plus des dégâts pour le cerveau (schizophrénie, névroses, psychoses, dépressions), réduisent les défenses immunitaires et peuvent faire le lit de cancers gravissimes d’évolution très rapide.

5. Buvez au total 3 grands bols par jour : le matin de tisanes de thé, thym, romarin, sauge… et le soir  verveine, camomille, tilleul, achillée millefeuille…  + 3 verres d’eau au repas et un verre (ballon) de bon vin bio à la fin de chaque repas.

Ni coca, ni soda, ni Nutella… ils apportent trop de sucres, sources de gras (dans le foie et sous la peau), et ne consommez jamais de faux sucres et de produits light même si vous êtes diabétique.

Un à 2 cafés pas plus par jour, avec un carré d’Omegachoco pour votre palais des saveurs.

6. Consommez plus de calcium végétal qu’animal. Et pour le calcium animal, choisissez en priorité les produits laitiers des petits animaux, chèvres et brebis (1 seule portion par jour). Pas de produits laitiers liquides ou semi-liquides, ils contiennent trop de sucres sous forme de lactose dont vous ferez du gras.

Mastiquez pour saliver et goûter, vous régalerez votre palais des saveurs.

7. Augmentez la consommation de salades et autres crudités + 4 à 6 fruits frais par jour, si possible bio et de saison, dont un fruit frais à chaque récré… pour les enfants en âge scolaire.

Pas de compotes, elles contiennent trop de sucre et vous ne les mastiquez pas.

Le meilleur sucre est le fructose présent dans les fruits frais, mais aussi dans les miels non chauffés de proximité (surtout acacias et châtaigniers que peuvent consommer les diabétiques en petite quantité).

Arrosez vos salades d’huile d’olive bio, vierge, première pression à froid et de jus de citron.

8. Consommez fruits secs et oléagineux (noix-noisettes-amandes-pignons) et légumineuses cuites à la vapeur douce de courte durée, quelques minutes pour être al dente.

Les légumineuses seront à croquer, conserveront leurs goûts, leurs phytohormones et toutes leurs fibres, utiles pour votre flore intestinale et nettoyer les colons pour l’évacuation des déchets, évitant ainsi la constipation source de pullulation et putréfaction intestinales.

9. Consommez poissons et fruits de mer, 2 à 3 fois par semaine, pour avoir l’iode pour votre thyroïde, les oméga 3, les minéraux et les oligo-éléments pour nourrir vos neurones. Faites travailler vos connections neuronales et vos neurones en évitant les nombreuses émissions débiles à la télévision, lisez, cultivez vous, détendez vous astucieusement en famille.

10. Evitez les plats trop cuisinés. Cuisinez TOUT à la vapeur douce, abandonnez les micro-ondes, la cocotte-minute, les fritures… qui abiment les qualités nutritionnelles des aliments.

11. Consommez moins de gluten, car si vous avez la moindre intolérance, il est responsable de porosité intestinale. Il est présent dans les pains, pizzas, pâtes, viennoiseries, biscuits qui se comportent comme des sucres. Les remplacer par les pains des fleurs, graines et farines de sarrasin, millet, quinoa, châtaigne.

12. Evitez au maximum les consommations hormonales prolongées, idéalement moins de 5 ans pour la contraception et mieux pas du tout. Faites prendre aux hommes leurs responsabilités avec le préservatif qui est sans danger pour personne. Pas de traitement hormonal à la ménopause en dehors des phytohormones à la demande.

Ces bons conseils en poche, vous pouvez vous alimenter sereinement en faisant votre propre cuisine. A propos, un dernier conseil de Madame Joyeux cette fois : faites-la en chantant, cela n’en sera que meilleur !

Prenez soin de vous,

Dominique Vialard
avec l’aimable participation du Pr Joyeux et de son épouse

Sources : 

(1) Voir l’article de passeportsante.net sur ce sujet.

(2) Source : enquête de l’ONG Oceana : http://oceana.org/sites/default/files/reports/National_Seafood_Fraud_Testing_Results_FINAL.pdf 

(3) Etude du laboratoire Excell portant sur 300 échantillons de vin rapportée par le magazine La Vigne.

(4) Lire l’article de Marion Kaplan et du Dr Donatini ici : http://www.energie-sante.net/as/?p=916 

(5) « L’oxydation des aliments et de la santé » – Prévention des dangers de l’agression oxydative alimentaire par le bon usage des fruits et des légumes », Jean Morelle, Editions François-Xavier de Guibert (2003) : pour en savoir plus, voir ici.

Alternative Santé

 

http://www.sante-nutrition.org/alimentation-les-conseils-du-pr-joyeux/

Partager cet article

Repost0
15 septembre 2014 1 15 /09 /septembre /2014 21:30

 

 


 

 

Dans un bocal, mettre 6 à 10 gousses d’ail non épluchées dans de l’huile d’olive et laisser macérer pendant au moins une semaine. Une fois par semaine, masser le cuir chevelu avec la mixture et laisser agir au moins 2 heures. Préparer également une décoction à base de thym à raison de 50 grammes par litre d’eau ; laisser infuser 15 min et refroidir avant de mettre la préparation dans une bouteille. A utiliser comme dernier rinçage, après chaque lavage des cheveux.

 

Partager cet article

Repost0
29 août 2014 5 29 /08 /août /2014 20:39

 

Situés dans le thorax, les poumons sont essentiels à la vie. Des poumons en bonne santé permettent de bien respirer, d’aérer son corps et d’oxygéner son cerveau. C’est pourquoi il est capital d’en prendre bien soin en les nettoyant régulièrement afin d’évacuer toutes es substances toxiques qui peuvent les affecter.

 

  • Romarin: Préparez-vous une infusion en infusant des branches de romarin dans deux litres d’eau. Cette boisson dilatera les pores de la peau et facilitera la pénétration de l’oxygène dans le corps.

  • Ortie: Plutôt que la consommer en infusion, optez pour la soupe d’ortie et profitez de ses propriétés dépuratives et reminéralisantes.

  • Cocktail détox: Ce mélange à base de romarin, de mauve, de pissenlit et d’artichaut, à commander à votre pharmacien et à boire en infusion favorise l’élimination des toxines et autres résidus toques qui polluent vos poumons et votre corps.

 

Aidez nous: Merci de partager si vous aimez!

 

http://www.eddenya.com/sante-et-sciences/4442-tabac-comment-nettoyer-ses-poumons-naturellement

Partager cet article

Repost0
26 août 2014 2 26 /08 /août /2014 21:23

 

22 août 2014

graines-chanvre

Comme le soulignait une femme médecin avec laquelle je m’entretenais, les occidentaux n’ont pas conscience à quel point leur régime alimentaire est carencé en vitamines et minéraux (calcium, magnésium, zinc, vit. D et B12 en particulier). Ces carences sont la porte ouverte à un grand nombre de maladies. Cependant, les compléments alimentaires de synthèse ne sont pas la solution. Ils peuvent parfois s’avérer pires que le mal.

Heureusement, il existe dans la nature un super-aliment, véritable mine de minéraux et d’oméga 3. Il s’agit de la graine de chanvre. Je ne parle pas ici du chanvre indien (Cannabis sativa L. indica), aux propriétés psychotropes bien connues, mais du chanvre textile (Cannabis sativa L. vulgaris). Le chanvre était autrefois exploité pour sa fibre, qui servait à confectionner des cordages pour la marine à voile. En deux siècles, la surface cultivée en France est passée de 176000 à seulement 8000 ha. Plante dioïque (pieds mâles et femelles séparés) comme la grande ortie, le chanvre peut atteindre 4 mètres de haut et exige une terre fertile.
Il apprécie les sols neutres, argileux ou limoneux, riches en humus et bien drainés, avec une humidité abondante pendant la période de croissance comme pour le maïs.

Aujourd’hui, le chanvre est surtout utilisé pour la fabrication du papier à cigarette et de la ficelle des facteurs. Depuis peu, il sert aussi comme matériau d’isolation dans la construction, et de ses résidus de fabrication on fait de la litière végétale pour les animaux de compagnie.

De tout temps, la graine de chanvre, ou chènevis, a servi à l’alimentation des poissons, des oiseaux et de la volaille qui en sont très friands. La France en produit 5000 tonnes par an, qui partent presque entièrement à l’exportation. Depuis une douzaine d’années, on trouve dans les magasins de produits bio de l’huile de chanvre, extraite par pression à froid des graines. Cette huile verte très précieuse contient 81% d’acides gras poly-insaturés, dont 17 à 21% d’oméga 3 (acide ?-linolénique), avec un rapport ?6/?3 idéal de 3. De plus, elle contient 1,7% à 2% du très rare acide ?-linolénique (GLA pour Gamma Linolenic Acid), que l’on ne trouve que dans les huiles de bourrache, d’onagre, de pépins de cassis et dans la spiruline. Cet acide ?-linolénique est particulièrement intéressant. Normalement, l’organisme humain le synthétise à partir de l’acide linoléique (?6). Mais, dans de nombreuses situations, l’enzyme qui permet sa transformation (la ?6 désaturase) est bloquée. Notamment en cas de troubles fonctionnels comme le diabète, de carence en magnésium associé au stress, d’encrassement intestinal chez les personnes âgées, de consommation d’acides gras trans utilisés dans la pâtisserie industrielle, d’alcoolisme, d’infections virales etc. Dans toutes ces situations, il est nécessaire d’apporter à l’organisme des acides gras pré-transformés, comme le GLA. Mais, si ces acides gras polyinsaturés ont des propriétés antioxydantes et combattent le mauvais cholestérol, cause de maladies cardiovasculaires, leurs principes actifs sont particulièrement sensibles à l’air et à la lumière. L’huile de chanvre doit donc être conservée au réfrigérateur et consommée dans un délai de 1 an maximum.

Les graines de chanvre décortiquées sont encore plus intéressantes que l’huile qu’on en extrait. En effet, question minéraux et oligoéléments, la graine de chanvre est championne toutes catégories. Évidemment, cette teneur est variable et dépend beaucoup de la fertilité du terrain sur lequel elle est cultivée.

La graine de chanvre est surtout riche en protéines (22,5%) et en fibres insolubles (32,1%) que l’on retrouve dans le tourteau à destination du bétail, après extraction de l’huile (30 à 40% suivant les variétés). La graine de chanvre contient aussi des quantités très élevées de calcium, magnésium, potassium, phosphore et soufre, ainsi que du fer et du zinc en quantité moindre. On y trouve également une teneur appréciable en provitamine A.

Mais les graines fournies par la grande distribution – sur le marché américain en tout cas – sont stérilisées par ionisation (en clair irradiées) pour éviter qu’elles ne servent à la culture de la plante qui est très réglementée en France et interdite aux États-Unis. Ce procédé enlèverait à la graine de chanvre une grande partie de ses vitamines. La graine de chanvre décortiquée est difficile à trouver sur le marché français. On ne peut s’en procurer que chez le producteur en vente directe ou dans de rares magasins bio.

Si l’usage alimentaire de la graine de chanvre est resté marginal, cela tient entre autre à des problèmes de conservation non maîtrisés par le passé. Cependant, elle a toujours été consommée en Chine (grillée), au Japon (en condiment), ainsi qu’en Ukraine et en Pologne (en gâteaux).

Proposez un mélange de graines pour oiseaux à des tourterelles, vous verrez bien que la première chose qu’elles mangeront sont les graines de chanvre. Et les pêcheurs savent bien que le chènevis est l’un des meilleurs appâts pour le gardon. En somme, les animaux sont moins bêtes que nous. Ils savent apprécier ce qui est bon pour leur santé.

Ce texte est extrait du e-book Être végétarien, le bon choix ?

 

http://www.sante-nutrition.org/la-graine-de-chanvre/

Partager cet article

Repost0
24 août 2014 7 24 /08 /août /2014 21:32

 

11 mai 2014

soupe-dr-Beliveau2

Dans son ouvrage Anticancer, prévenir et lutter grâce à nos défenses naturelles, le Dr David Servan-Schreiber évoque longuement les travaux du Dr Béliveau de Directeur du Laboratoire de médecine moléculaire de l’Hôpital Sainte-Justine à Montréal.
Il nous mentionne notamment que l’équipe du Dr Béliveau a évalué l’effet d’une sorte de soupe de légume chez des souris gravement malades. Les souris qui étaient nourries de la soupe anti-cancer semblaient beaucoup plus en forme que les souris recevant l’alimentation habituelle et les tumeurs qu’elles développaient mettaient plus de temps à se développer et progressaient plus lentement.

Voici la recette de cette soupe

Cuire légèrement 100 g de chacun des légumes et fruits suivants :

  • Ail

  • Choux de Bruxelles

  • Betterave

  • Airelles

  • Oignon vert

  • Brocolis

  • Epinard

  • Fèves vertes

Ajouter à la soupe obtenue :

  • Pamplemousse (100g.)

  • Curcuma mélangé dans l’huile de lin (2 c. à café de curcuma pour 10 ml d’huile de lin)

  • 6 tasses de thé vert (2 g de feuilles de thé vert pour 6 tasses d’eau)

  • Poivre noir (2 c. à café)

A LIRE ÉGALEMENT SUR CE SUJET:

Les 9 aliments à consommer, selon le Dr Richard Béliveau, pour réduire les risques de cancer

Ma santé naturelle

 

http://www.sante-nutrition.org/soupe-anti-cancer-du-dr-beliveau/

Partager cet article

Repost0
24 août 2014 7 24 /08 /août /2014 20:31

Bonnes habitudesRemèdes naturels

 

8 utilisations et bénéfices du vinaigre de cidre

Le vinaigre de cidre est un produit très utilisé au niveau mondial du fait de ses multiples bénéfices pour la santé de notre organisme et pour nettoyer la maison. Il contient plus de trente nutriments importants, une grande quantité de vitamines A et B, des acides gras essentiels, des sels minéraux et beaucoup d’autres éléments qui sont chargés d’agir dans notre organisme pour l’aider à mieux fonctionner et à combattre de nombreuses maladies.


 

Depuis l’antiquité, le vinaigre de cidre est utilisé en petites quantités pour alléger de nombreuses indispositions et chasser de nombreuses maladies ainsi que purifier l’organisme :  avec les années et les différentes études réalisées, il a été déterminé que ce produit possède aussi de nombreuses propriétés très bénéfiques pour équilibrer le métabolisme du corps, pour soigner la peau, les allergies, les maladies respiratoires, entre autres. 

Vous avez sûrement déjà entendu parler du vinaigre de cidre mais connaissez-vous tous les bénéfices qu’il pouvait avoir pour votre santé ? Aimeriez-vous connaître quelques uns de ses usages et bénéfices?

Problèmes digestifs

Le vinaigre de cidre a des propriétés qui augmentent les enzymes de notre organisme, grâce à eux les bactéries endommagées se détruisent et les acides de l’estomac se régulent. Ce produit est idéal pour traiter les problèmes digestifs comme les gaz, les spasmes, la constipation et pour maintenir le bon fonctionnement de l’appareil digestif en général. Nous recommandons de consommer une cuillère de vinaigre de cidre une demi-heure avant chaque repas.

Perdre du poids

perdre du poids

Avec les années, il a été découvert que le vinaigre de cidre est un grand allié pour maigrir dans la mesure où parmi ses composants nous trouvons l’acide acétique, un élément qui se charge de réduire le poids corporel, la graisse abdominale et la graisse localisée qui se trouve au niveau de la ceinture et des jambes.

Pour profiter de ce grand bénéfice du vinaigre de cidre, vous devez dissoudre deux cuillères de vinaigre dans de l’eau, à consommer de préférence à jeun.

Diabète

Selon différentes études réalisées, inclure du vinaigre de cidre dans vos habitudes alimentaires peut aider à contrôler les niveaux de sucre dans le sang. Pour que cela fonctionne, il est nécessaire de combiner la consommation de vinaigre de cidre avec une alimentation équilibrée, pauvre en graisse saturée et en éliminant la consommation de sucres raffinés.

Pour combattre le diabète, il est recommandé de diluer deux cuillères de vinaigre dans un verre d’eau et de le boire avant d’aller se coucher le soir.

Les champignons sur la peau

transpiration des pieds

Il est idéal pour combattre les champignons connus comme les candida albicans qui ont comme effet de produire des infections sur la peau. L’acide acétique que contient ce vinaigre est un élément qui traite et élimine totalement les champignons. 

Pour l’utiliser, dissolvez deux ou trois tasses de vinaigre de cidre dans de l’eau dans un récipient et laissez tremper 15 minutes. On peut aussi mélanger une cuillère de vinaigre de cidre dans une cuillère d’eau et l’appliquer directement sur la zone infectée.

Problèmes articulaires

Le vinaigre de cidre est un grand allié pour combattre des problèmes comme l’arthrite et l’arthrose. Par ses propriétés, le vinaigre aide à réduire la tension, la douleur et les désordres qu ce type d’infections peuvent causer, il est idéal pour cicatriser les blessures, éliminer les crampes des jambes, entre autres.

Ce vinaigre contient de l’acide malice, qui aide à combattre les infections bactériennes et aide aussi à dissoudre les dépôts d’acide urique qui se forment sur les articulations et qui les rendent douloureuses.

Nous vous recommandons de mélanger deux cuillères de vinaigre de cidre dans un verre d’eau tiède, on peut y ajouter une cuillère de miel et ensuite de le consommer immédiatement.

Cheveux

Donner du brillant au cheveux

Appliquer trois cuillères de vinaigre de cidre sur les cheveux humides est idéal pour donner du brillant aux cheveux et éliminer les pellicules. Il contrôle le PH du cuir chevelu, soulage les irritations et est idéal pour les cheveux gras; mais il faut l’utiliser modérément car il peut causer des picotements et/ou démangeaisons.

Acné et taches sur la peau

Les propriétés antiseptiques et antibactériennes du vinaigre de pomme sont idéales pour prendre soin de la peau. Dans le cas de l’acné et des taches, il est très efficace et aide à restaurer la couverture acide de la peau, laquelle est la cause principale des dépôts de gras de la peau et de la sécheresse.

Pour l’utiliser il suffit simplement de faire une lotion combinant 50/50 de vinaigre de cidre et d’eau et d’appliquer directement sur la peau.

La maison

En plus des usages pour la santé de notre organisme, le vinaigre de cidre peut être un grand allié pour la maison.

  • Mettre du vinaigre de cidre dans un spray est idéal pour nettoyer les fenêtres, les portes et tout chemin qu’empruntent les fourmis, de cette manière vous pouvez mettre fin à cette plaie dans votre maison.

  • Diluer le vinaigre de cidre dans de l’eau est un repoussant domestique que nous avons sous la main pour éviter les piqûres d’insectes. 

  • Il contrôle la zone de puces sur les animaux et différents lieux de la maison. Pour cela vous pouvez inclure dans le bain de votre animal un peu de vinaigre avec l’eau que vous allez utiliser. Pour la maison, il suffit de mettre dans un petit récipient du vinaigre de cidre et de le déposer dans les endroits où sont supposées être les puces.

  • Il fonctionne comme un bon nettoyeur de vitres et de cristaux. Pour cela, diluez du vinaigre de cidre dans de l’eau tiède et ensuite nettoyez avec un chiffon doux.

  • Il est idéal pour nettoyer les ustensiles de la cuisine puisque c’est un bon nettoyant, dégraissant et désinfectant.

Le vinaigre de cidre est un produit très utilisé au niveau mondial du fait de ses multiples bénéfices pour la santé de notre organisme et pour nettoyer la maison.

 

http://amelioretasante.com/8-utilisations-et-benefices-du-vinaigre-de-cidre/

Partager cet article

Repost0
20 août 2014 3 20 /08 /août /2014 20:16

 

En finir avec l’irritabilité, l’anxiété et la dépression

L’irritabilité, l’anxiété et la dépression sont les problèmes de santé mentale les plus communs de notre société. Le plus souvent ils se manifestent sous forme d’obstacles émotionnels et physiques que nous ne pouvons pas surmonter. Heureusement, la science nous aide à comprendre les connexions qu’il y a entre le corps et l’esprit. Aussi nous montre-t-elle que l’anxiété et la dépression sont provoquées par un certain nombre de facteurs.


 

Ces facteurs peuvent être de nature alimentaire, psychologique, physique, émotionnelle, environnementale, sociale, spirituelle, génétique ou encore liés à une maladie cérébrale. Alors que nous entendons souvent parler des causes biochimiques, il n’est cependant pas encore clair de savoir si la fluctuation d’activité des neurotransmetteurs constitue l’origine de l’irritabilité, de l’anxiété et de la dépression, ou si ces changements sont en fait l’un des symptômes de l’anxiété ou de la déprime d’une personne.

L’irritabilité, l’anxiété et la dépression sont 3 choses différentes, mais très souvent nous en faisons l’expérience simultanément. En effet il n’est pas rare que les personnes dépressives soient aussi sujettes à l’anxiété, et que les personnes anxieuses souffrent de dépression ainsi que d’irritabilité.

Améliorer sa santé mentale

Alors que la dépression et l’anxiété sont généralement classées dans les maladies mentales, il est plus judicieux de les considérer comme un changement de l’état de santé de notre cerveau qui est au cœur de nos problèmes physiques, émotionnels et relationnels.

Il faut donc insister sur le fait que la santé de notre cerveau est tout aussi importante que celle des autres organes. En effet, notre cerveau est autant affecté par notre style de vie que le reste de notre corps. Ainsi, ce que nous mangeons, nos activités, et notre sommeil influent sur le fonctionnement de notre cerveau. De plus, la manière dont nous gérons le stress, nos émotions, la qualité de nos relations, le sens que nous donnons à notre vie, tout cela joue un rôle clé dans notre santé mentale.

Symptôme de l’anxiété et de la dépression

DEPRESION SIMPLE

L’anxiété et la dépression nous empêchent de mener une vie normale, elles changent nos habitudes et nos comportements, et modifient nos relations avec les autres, tant sur le plan personnel que professionnel. Elle se manifeste par des symptômes pouvant être d’ordre physique (douleurs abdominales, point sur la poitrine, tachycardie, difficultés à respirer, nausées, tremblements musculaires, transpiration, fatigue, etc.) ou mentales (irritabilité, angoisse, peur, évitement, sensation d’insécurité, manque de concentration, obsession, tristesse, etc.) en général, ces changements sont le fruit d’inquiétudes exagérées et chroniques telles que des difficultés à nous adapter à certains changements dans notre vie personnelle ou professionnelle.

10 conseils pour en finir avec l’irritabilité, l’anxiété et la dépression

Afin de mieux vous occuper de votre cerveau, nous vous proposons les conseils suivants :

  1. Respirez lentement, une respiration lente vous aidera à vous relaxer

  2. Bougez !

  3. Passez du temps dans la nature

  4. Assurez-vous d’avoir un sommeil réparateur

  5. Passez plus de temps avec vos proches

  6. Acceptez que tout ne puisse pas être parfait

  7. Ayez une alimentation équilibrée et buvez beaucoup d’eau

  8. Méditez (assis ou en mouvements) ou bien prenez le temps de vous recentrer sur vous-même

  9. Apprenez à pardonner

  10. Apprenez à être reconnaissant


 

http://amelioretasante.com/en-finir-avec-lirritabilite-lanxiete-et-la-depression/

Partager cet article

Repost0
3 août 2014 7 03 /08 /août /2014 23:37

29 mars 2014

 

1 fumeur sur 2 meurt du tabagisme. Malgré ces chiffres alarmants, il n’est pas toujours facile de laisser tomber la cigarette. Alors si le moment n’est pas (encore) venu d’en finir avec cette dangereuse addiction, comment limiter les effets du tabac et aider l’organiser à éliminer les nombreux toxiques qu’il contient ? Le point avec le Docteur Jacques Labescat, expert en phytothérapie, auteur du livre « Ces plantes qui écrivent l’histoire », aux éditions Anfortas.

Prenez un bain détox

La fumée de cigarette contient plus 4 000 éléments chimiques. Pour aider le corps à en éliminer une partie, prenez régulièrement un bain détox au romarin, un détoxifiant puissant. En ouvrant les pores de la peau et en favorisant les échanges entre l’extérieur et l’intérieur, ce bain aide à éliminer les toxines en profondeur. Faites infuser une poignée de romarin dans 3 à 4 litres d’eau bouillante durant 10 minutes. Versez dans l’eau du bain et plongez-y 15 à 20 minutes.

Sirotez malin

Chaque jour, buvez 2 tasses d’une tisane dépurative, à faire préparer en pharmacie ou chez un herboriste. Le mélange protecteur des poumons : du romarin détoxifiant ; de la mauve, une plante riche en mucilages qui aide l’organisme à fabriquer le mucus protecteur du nez et des bronches détruit par le tabac ; de l’artichaut, qui draine les toxines par la vésicule biliaire et le foie et du pissenlit, draineur de polluants qui favorise la diurèse par les reins.

Reminéralisez votre organisme

L’ortie est un trésor de bienfaits. À la fois nettoyante et reminéralisante, elle contient plus de 200 composants différents parmi lesquels des oligo-éléments et des minéraux à doses infinitésimales et parfaitement bien équilibrés. L’hiver, offrez-vous donc régulièrement des soupes d’ortie ! Vous pouvez également prendre de l’ortie sous forme de capsules (en pharmacie), ou pourquoi pas en salade, après l’avoir fait légèrement blanchir pour la débarrasser de son effet urticant. La spiruline, la fameuse petite algue bleue, est également un très bon énergisant, qui compense les effets déminéralisants du tabac.

Adoptez le curcuma

Considéré comme un anticancéreux puissant, efficace principalement contre le cancer du poumon, le curcuma, antioxydant naturel, agit contre la formation des cellules en favorisant l’apoptose  (c’est à dire le suicide) des cellules cancéreuses. Prenez-le en gélules ou en capsules (suivant la posologie indiquée par le fabriquant) et veillez à choisir une formule associée à de la pipérine (issue du poivre) pour une bonne assimilation.  Autre anticancéreux naturel qui agit contre le cancer de la même façon que le curcuma : l’aloé vera. De vrais alliés au quotidien.

Comment réduire les envies de fumer ?

Si vous n’êtes pas prêt à arrêter définitivement, vous pouvez déjà réduire votre consommation, en évitant si possible de fumer tous les jours. Les études le prouvent : fumer 3 cigarettes par jour entraine sur le long terme les mêmes risques pour la santé qu’une consommation de 10 cigarettes par jour. Fumer par intermittence, par exemple 5 cigarettes par semaine lors d’une soirée, l’est beaucoup moins, les cellules ayant le temps de se régénérer entre 2 prises de tabac. Essayer donc de ne pas fumer tous les jours est un premier pas.

Pour diminuer l’envie de fumer, le Docteur Jacques Labescat recommande la prise de valériane sous forme de capsules, une plante qui sature les récepteurs de l’addiction au niveau de l’hypothalamus et baisse l’appétence au tabac. Essayez également ce massage : mélangez à 15 gouttes d’huile végétale de macadamia ou de millepertuis à la fois stimulantes et drainantes, 2 gouttes d’huile essentielle de camomille noble,  une plante régulatrice du système nerveux central. Massez-vous la plante des pieds, le plexus et la face antérieure des poignets (des zones riches en terminaisons nerveuses) matin et soir, pendant 3 semaines. Le pouvoir de la camomille noble ? Réguler le système nerveux sympathique et renforcer le parasympathique, tout en diminuant l’effet de manque.

Dernière astuce : changer de façon de fumer (passer de la cigarette au cigarillos ou au cigare par exemple) permet d’éviter la mémoire de la cigarette et peut favoriser une réduction de la consommation du tabac sous toutes ses formes, et à terme, un arrêt définitif.

Top santé

 

 

 

Lire aussi :

 

 

http://www.sante-nutrition.org/tabac-comment-nettoyer-ses-poumons/

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : florilege2613.over-blog.fr
  • florilege2613.over-blog.fr
  • : Pour un monde meilleur POUR TOUS
  • Contact

Profil

  • florilege2613.over-blog.fr
  • Charisme, je rêve d'un monde meilleur, ma célébrité préféré : Hugo Chavez, Thomas Sankara, Che Guevara, Robespierre, l'Abbé Pierre

Recherche

Archives

Liens