Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 octobre 2014 4 02 /10 /octobre /2014 00:27

 

 

Philosophie /

Simone Weil : vérité, justice et bien public contre les partis politiques

Simone Weil : vérité, justice et bien public contre les partis politiques

Posté par: Matthieu Giroux dans Philosophie

« Les partis sont des organismes publiquement, officiellement constitués de manière à tuer dans les âmes le sens de la vérité et de la justice », estime Simone Weil dans sa Note sur la suppression générale des partis politiques écrite en 1940. Morte le 24 août 1943 à l’âge de 34 ans, elle ne prendra jamais conscience de l’ampleur des totalitarismes dont elle fut la contemporaine : hitlérisme et stalinisme. Cette Note est un manifeste lumineux  pour la pensée libre.

Simone Weil en 1936, en compagnie de militants CNT

Simone Weil en 1936, en compagnie de militants CNT

La radicalité de Simone Weil s’exprime tout particulièrement dans sa Note sur la suppression des partis politiques. Le terme même de « suppression » avait paru excessif à André Breton qui publia ce texte en 1950 dans la revue Combat sous le titre « Mettre au ban les partis politiques ». Jacques Julliard, grand amoureux de Simone Weil, préfère quant à lui parler de « dépérissement ». Qui y-a-t-il de si problématique dans la notion de parti politique pour pousser la Vierge Rouge à une telle intransigeance ?

Pour Simone Weil, la notion de parti implique nécessairement la possibilité de la dérive totalitaire. « Un parti au pouvoir et tous les autres en prison », disait Mikhaïl Tomski, syndicaliste et révolutionnaire soviétique. Tout parti politique tend inévitablement vers le parti unique, une notion paradoxale puisque, par définition, les parties sont des éléments qui composent un tout. Avec le parti unique, le parti devient également le tout. Des partis politiques ne peut découler aucun bien puisqu’ils sont fondamentalement mauvais. Et Simone Weil de rappeler le vieil adage : « Un bon arbre ne peut jamais porter de mauvais fruits, ni un arbre pourri de beaux fruits. »

Un parti politique n’a pas pour but de dire la vérité, de rendre justice ou encore de se consacrer au bien public. Il se caractérise par trois traits essentiels. Premièrement, c’est une « machine à fabriquer de la passion collective ». Il ne cherche pas à éclairer le peuple par un discours de vérité, mais bien plutôt à persuader via la mise en place d’une propagande. Deuxièmement, il « exerce une pression collective sur la pensée de chacun des êtres humains qui en sont membres ». L’individualisme de Simone Weil ne supporte pas le formatage qu’opère le parti sur les esprits singuliers. L’adhésion à un parti implique le renoncement à la pensée libre. Nul ne peut penser par lui-même dès lors qu’il est lié à un parti. Le parti produit pour l’individu le contenu de sa pensée de manière exclusive. En dernier lieu, le parti vise avant tout « sa propre croissance ». Ce qui importe le plus ce n’est donc pas le bien public, mais le développement même du parti. Simone Weil dénonce un « retournement entre fin et moyens ». La conquête du pouvoir indispensable à l’extension d’un parti n’est plus seulement un outil nécessaire en vue du bien public. La conquête illimitée du pouvoir devient la fin même du parti. « Il est ainsi inévitable qu’en fait le parti soit en lui-même sa propre fin », écrit Simone Weil. On verse alors dans l’idolâtrie car « Dieu seul est légitimement une fin pour soi-même », ajoute-t-elle.

Parti et mensonge

Alain, le professeur de Simone Weil à Henri IV

Alain, le professeur de Simone Weil à Henri IV

La fidélité à un parti entraîne nécessairement la non fidélité à soi-même. « Si un homme, membre d’un parti, est absolument résolu à n’être fidèle en toute ses pensées qu’à la lumière intérieure exclusivement et à rien d’autre, il ne peut pas faire connaître cette résolution à son parti. Il est alors vis-à-vis de lui en état de mensonge », note Simone Weil. Le parti est une machine à fabriquer du mensonge. La vérité du parti est une vérité qui transige, une vérité qui s’adapte. Par conséquent, la vérité du parti n’est pas la vérité. Selon elle, il faut désirer uniquement la vérité pour l’atteindre. La quête de la vérité exige une attention de chaque instant. Tout désir associé à la recherche de la vérité parasite la recherche en tant que telle. Il faut tout sacrifier à la vérité. Le partisan, lui, sacrifie la vérité pour le parti. Cette pureté de la démarche intellectuelle est typique de Simone Weil.

Les partis politiques ont pour modèle l’Église catholique. Ce sont de « petites église profanes ». Ils se comportent vis à vis des dissidents comme l’Église se comportait vis à vis des hérétiques. Le parti réclame la soumission absolu au dogme et menace d’anathème ceux qui font entendre une voix discordante. Si donc l’esprit de parti s’inspire de l’Église catholique, c’est lui qui aujourd’hui « arrive à tout contaminer ». L’esprit partisan oblige à prendre position, oblige à penser « pour » ou « contre » , que ce soit dans le domaine de la science (pour ou contre Einstein), des arts (pour ou contre le cubisme / le surréalisme) et de la littérature (pour ou contre Maurras / Gide).  Cette maladie de la pensée, cette « lèpre » doit être combattue. La première étape de ce combat implique la suppression des partis politiques.

http://philitt.fr/2014/05/29/simone-weil-verite-justice-et-bien-public-contre-les-partis-politiques/

 

Partager cet article

Repost0
2 octobre 2014 4 02 /10 /octobre /2014 00:17

 

Par Sylvia Baudry

 

Les amandes sont pleines de bonnes choses… de bonnes graisses à la vitamine E en passant par une bonne dose de magnésium du potassium, des fibres..etc. Saviez-vous qu’il y a un moyen tout simple de les rendre encore plus bénéfiques? et oui, il suffit de les faire tremper dans l’eau!

Les oléagineux (plantes qui contiennent des fruits ou graines riches en matières grasses, comme les amandes, les noix, les graines de tournesol et de sésame etc…) contiennent un inhibiteur d’enzymes qui empêche leur bonne digestion. Lorsque vous les faites tremper, le processus de germination commence et ce problème disparaît. Lorsque ce processus est enclenché, il augmente aussi la quantité de vitamines ( C, B et les carotènes, entre autres) et le pouvoir d’assimilation du magnésium, potassium, calcium, fer et zinc…

Comment procéder ?
Choisissez-les de préférence Bio (et crues, bien sûr !), et prenez une quantité qui vous convient pour 2-3 jours, mais pas plus, car une fois hydratées, elles vont moisir plus rapidement. Mettez-les dans un bol et remplissez d’eau, n’oubliez pas qu’elles vont gonfler un peu donc il faut qu’elles baignent complètement.

Le temps de trempage varie:

  • Amandes: 8-12 h à température ambiante

  • Noix: 4 h à température ambiante

  • Noisettes: 8-12 h à température ambiante

  • Arachide: 2-2.5 h à température ambiante

  • Sésame: 8 h à température ambiante

  • Graines de tournesol: 2 h à température ambiante

Pour les autres oléagineux, compter en moyenne de 4 et 24h, toujours à température ambiante. Une fois le trempage terminé, rincez les graines jusqu’à ce que l’eau soit claire, égouttez. Les voilà prêtes à la dégustation. Conservez le reste au réfrigérateur, 3 jours maximum.

http://www.santemagazine.ma/pourquoi-faut-il-tremper-vos-amandes/

 

 

Partager cet article

Repost0
1 octobre 2014 3 01 /10 /octobre /2014 22:48

5 mars 2014

silicium-G5-argent-colloidal-vitamine-C-huile-magnesium

L’Agence Info Libre est allé à la rencontre de Daniel Fidelibus, gérant de la boutique des consomacteurs associés et d’Hinda Djeridi, naturopathe, pour qu’ils nous dévoilent les vertus thérapeutiques et la posologie de ces quatre produits mis au banc de la médecine moderne, ou simplement inconnus du grand public.

      • Le silicium G5 organique

Comment le silicium pourrait soigner plusieurs maladies

Arthrose : le silicium est indispensable à la synthèse des glucosaminoglycanes, qu’on trouve en abondance dans le cartilage. Le déficit en silicium peut donc provoquer de l’arthrose, qui est causée par un problème de régénération du cartilage. Des études sur les cartilages embryonnaires montrent que leur croissance est liée à la présence de silicium, qui catalyse la prolyl-hydroxylase, indispensable à la biosynthèse du collagène et des glucosaminoglycanes.

Maladies cardiovasculaires : le silicium intervient dans la synthèse et l’arrangement des fibres d’élastine et de collagène constitutives des parois artérielles, dont elles améliorent la souplesse. Il serait donc un excellent protecteur contre l’athérosclérose, une maladie cardiovasculaire pouvant provoquer l’infarctus, et diminue l’hypertension. Les analyses de la composition d’artères saines et d’artères fortement lésées par l’athérome ont clairement montré une baisse du taux de silicium dans les artères malades.

Problèmes de peau : plus la peau est riche en silicium, plus elle est souple, épaisse, peu ridée, et cicatrise facilement. En effet, le derme, tissu qui se trouve sous la peau et la nourrit, comporte une matrice extracellulaire qui est constituée de fibres de collagène, d’élastine et de glycosaminoglycanes. Comme nous l’avons vu, le silicium est indispensable à la constitution et au renouvellement de ces fibres. Une faible teneur en silicium est aussi associée aux problèmes de peau comme le psoriasis.

Cheveux : le silicium prévient la chute des cheveux et pourrait favoriser la repousse, en intervenant sur les phanères. (1)

      • L’argent colloïdal

Quelles qualités thérapeutiques associe-t-on à l’Argent Colloïdal ?

  1. Maintient et renforcement du systême immunitaire.

  2. Antibiotique

  3. Antibactérien

  4. Antifongique

  5. Cicatrisant

  6. Anti-inflammatoire

  7. Antiviral

  8. Analgésique local

Quelles sont les utilisations possibles ?

  1. Désinfectant (éponges, brosse à dents, peigne et brosse à cheveux, rincage de fruits-légumes)

  2. Traitement et arrosage des végétaux

  3. Purification de l’eau (4 cuillérées à café d’Argent Colloïdal à 10ppm pour 1 litre d’eau)

  4. Ingestion

  5. Inhalation et nébulisation

  6. Application locales (brulures, plaies, piqure d’insectes)

  7. Yeux, 3 gouttes d’AC à 10 ppm maxi

  8. ORL

  9. Lavements nasaux, buccaux, vaginaux, etc. (2)

Cliquez pour agrandir

      • La vitamine C

La vitamine C est un puissant anti-oxydant : elle piège les radicaux libres produits par notre organisme en cas d’agression externe (pollution, stress, rayonnement, tabac, alcool, produits chimiques) ou interne (réactions chimiques de synthèse ou de dégradation de certaines molécules, inflammation, respiration cellulaire).

Ces radicaux libres appelés aussi espèces réactives de l’oxygène (ROS en anglais) sont des dérivés instables et très réactifs de l’oxygène. Ils sont responsables de perturbations diverses (le stress oxydatif) mais possèdent aussi un rôle positif (communication entre les cellules, fonctionnement de certaines cellules et enzymes).

Notre organisme possède des systèmes de défense endogènes (propres à notre corps). Il peut aussi utiliser des systèmes exogènes (devant être ingérés) pour lutter contre les effets néfastes du stress oxydatif : les vitamines C et E sont les plus importants ; les caroténoïdes, les polyphénols participent aussi à la défense.

La vitamine C régénère la vitamine E et inversement. Ce rôle anti-oxydant majeur peut expliquer le rôle positif de la vitamine C dans la prévention des maladies cardiovasculaires, de la cataracte, de certains cancers et infections.

En étant impliqué dans la synthèse du collagène, la vitamine C a un rôle dans le maintien de la structure des tissus. Elle participe à la synthèse des catécholamines et de certaines hormones neuro-endocrines. Elle facilite la transformation du cholestérol et aide à la détoxification hépatique. Elle favorise l’absorption du fer dans l’intestin. Elle inhibe la synthèse des nitrosamines, substances cancérigènes. (3)

Suivre ce lien pour visionner l’intégralité de la conférence de Michel Dumestre portant sur la Vitamine C :

      • L’huile de magnésium

Utiliser une brosse à poils naturels végétaux d’éliminer les cellules mortes de la peau est un excellent moyen pour préparer votre peau pour l’absorption. Non seulement cela enlever la peau morte, il stimule le flux sanguin vers la peau et stimule le système lymphatique. Pour de meilleurs résultats, ne présente que sur une peau sèche immédiatement avant l’application d’huile de magnésium.

Masser est également bénéfique lors de l’application d’huile de magnésium, car elle stimule la circulation sanguine, non seulement pour la peau, mais aussi pour les tissus, améliorant ainsi la distribution de l’huile de magnésium. (4)

Sources :

(1) : http://www.santenatureinnovation.com/arthrose-la-solution-silicium-organique/

(2) : http://www.2012un-nouveau-paradigme.com/pages/Largent_Colloidal_est_un_antibiotique_universel-6710592.html

(3) : http://sante.lefigaro.fr/mieux-etre/nutrition-nutriments/vitamine-c/quest-ce-que-cest

(4) : http://www.santequestions.com/un-guide-a-lhuile-de-magnesium/

Agence info libre

 

http://www.sante-nutrition.org/quest-ce-que-le-silicium-g5-largent-colloidal-la-vitamine-c-et-lhuile-de-magnesium/

 

Partager cet article

Repost0
1 octobre 2014 3 01 /10 /octobre /2014 18:15

29 septembre 2014

Les partisans anti-fluorisation de l’eau sont près de gagner leur lutte pour que cesse l’ajout de fluor dans l’eau du robinet à Dallas, Texas. Cette interdiction viendrait au bout de cinq décénies de fluorisation de l’eau, mais de plus en plus de gens dans le monde se sont rassemblés ces dernières années dans le but de faire cesser cette pratique.

« Nous n’en avons pas besoin et nous économiserions un million de dollars que nous pouvons utiliser pour autre chose. Nous étudions les démarches à entreprendre immédiatement pour récupérer ces fonds dès maintenant ». Sheffie Kadane, Membre du Conseil Municipal de Dallas.

« Oui, c’est un évènement majeur. Je savais que nous réussirions. C’est juste du bon sens. Nous dépensons trop d’argent sur un programme inefficace ». Scott Griggs, Membre du Conseil Municipal de Dallas.

Les militants se sont sans relache présentés aux réunions des Conseils Municipaux, avec des preuves et des mises en garde concernant les risques encourus par la fluorisation de l’eau. De plus, la ville pourrait économiser plus d’un million de dollars par an qui sont dépensés pour ce produit chimique industriel, mais oui, un produit chimique industriel !

La substance ajoutée à notre eau de boisson est appelée acide silicofluorhydrique. C’est un déchet toxique créé à partir de la transformation d’aluminium, d’engrais, d’acier et de déchets nucléaires. Ce n’est pas l’élément fluor naturel, encore une fois, c’est un déchet industriel toxique.

Par exemple, dans l’industrie minière de production de phosphate, une grande part de L’acide silicofluorhydrique provient de roches exploitées au moyen d’acide. La roche est brisée, placée dans d’immenses contenants où on ajoute aussi de l’acide sulfurique pour se débarrasser de tout phosphate (et autres contaminants) se trouvant dans la roche. Le phosphate est extrait, et on rejetait les contaminants dans l’atmosphère. Cela ajoutait à la pollution et tuait des animaux et la vie végétale. (Voir la vidéo ci-dessous).

Des règlementations environnementales furent établies et des instruments de contrôle de la pollution furent installés pour recueillir les contaminants tels que l’arsenic, le plomb, le mercure, l’acide silicofluorhydrique, et d’autres. Parmi les polluants recueillis par les instruments de contrôle on trouve l’acide silicofluorhydrique, si toxique qu’il est indispensable de porter une tenue complète de sécurité avec un masque si on se trouve à proximité. Ces contaminants sont ensuite sortis des cheminées (à l’aide d’acide) puis conservés dans des « lacs refroidissants à l’air libre », qui sont en plus exposés à des contaminants de l’air.

Les pratiques industrielles produisent des millions et des millions de litres de ces déchets liquides dangereux. Du fait que ça coûte à ces corporations des milliers et des milliers de dollars par tonne pour neutraliser et se débarrasser de l’acide silicofluorhydrique, ils le vendent aux populations en tant que « produit ».  Le comble du ridicule ! l’acide silicofluorhydrique est envoyé à votre fournisseur d’eau local.

Dans les faits, le fluorure cause davantage de morts par le cancer que n’importe quel autre produit chimique. Quand vous avez le pouvoir, vous n’êtes pas obligé de dire la vérité. C’est une règle qui prévaut dans ce monde depuis des générations. Il existe un très grand nombre de gens qui ne disent pas la vérité quand ils sont au pouvoir dans des postes administratifs. Le fluorure, c’est un meurtre du public à grande échelle. C’est l’une des preuves scientifiques et biologiques les plus avérées que j’aie eues à connaître au cours de mes 50 années de recherche dans le domaines du cancer ». Dr. Dean Burke, biochimiste, précédemment Directeur Chimiste à l’Institut National  du Cancer. (Biochemist, Former Chief Chemist at the National Cancer Institute of Health). (1)

En ce qui concerne l’usage de l’acide silicofluorhydrique en tant que source de fluor pour la fluorisation, cette agence considère un tel usage comme une solution environnementale idéale à un problème de longue date. En recueillant les sous-produits de l’ acide silicofluorhydrique à partir de la fabrication des engrais, la pollution de l’eau et de l’air sont réduits ». Rebecca Hanmer –Précédemment Adjoint à l’assistant du Directeur Pour l’Eau de l’Agence Américaine de Protection de l’Environnement (Former Deputy Assistant Administrator For Water, US Environmental Protection Agency) (2) (3).

Si ce produit arrive dans l’air, c’est un polluant, s’il arrive dans le fleuve, c’est un polluant, s’il arrive dans le lac, c’est un polluant, mais s’il va directement dans votre système d’eau potable, ce n’est pas un polluant. C’est extraordinaire ». Dr. J. William Hirzy (2000) Chimiste en Chef au Siège Social de l’EPA Américain (Senior Chemist at the US EPA Headquarters). (4).

Pour plus d’articles sur le Fluor de Santé Nutrition, cliquez ICI.

Ci-dessous, lien pour visualiser la vidéo très édifiante faite par RT (en anglais)

http://www.sante-nutrition.org/dallas-texas-envisage-den-finir-apres-50-ans-fluorisation-leau-du-robinet/


 

 

Partager cet article

Repost0
1 octobre 2014 3 01 /10 /octobre /2014 00:16
29 septembre 2014

huile-olive2L’huile d’olive est un produit naturel que l’on utilise principalement pour cuisiner ou comme assaisonnement pour différents aliments.Cependant, elle a aussi d’autres fonctions que bien souvent nous ignorons ! C’est pour cela que nous vous présentons dans cet article 10 usages méconnus de l’huile d’olive.

1. L’huile d’olive hydrate la peau

Mélangée à d’autres produits, tels que les huiles essentielles, l’huile d’olive hydrate parfaitement la peau et combat la sécheresse cutanée. Il suffit d’en appliquer quelques gouttes sur tout le corps pour vérifier son efficacité. Le mieux est d’appliquer del’huile d’olive au moins deux fois par jour, ou autant de fois qu’il peut être nécessaire de le faire.

2. Un démaquillant naturel

On peut également employer l’huile d’olive comme démaquillant naturel. Et ce qu’il y a de mieux, c’est qu’elle convient à tous les types de peaux et qu’elle s’avère généralement très efficace ! Son utilisation vous permettra de vous démaquiller. Il faut bien entendu l’appliquer avec précaution sur le contour des yeux, car au contact de l’huile, les yeux pourraient avoir une mauvaise réaction.

3. Comme huile de rasage

Aussi bien pour les hommes que pour les femmes ! Appliquer un peu d’huile d’olive sur le visage, sur les jambes ou sur la zone que nous allons raser fera en sorte que la lame glisse mieux,causant ainsi moins d’irritations et de rougeurs.

4. Elle peut servir à nettoyer les casseroles

On peut employer de l’huile d’olive pour nettoyer les casseroles et autres ustensiles similaires. Pour cela, il suffit de verser quelques gouttes d’huile sur les parois de la casserole et de la récurer avec une éponge abrasive. Ensuite, rincer un peu puis continuer à laver en se servant d’un liquide vaisselle, comme d’habitude. Il devient ainsi plus facile de nettoyer vos ustensiles !

5. Pour le nettoyage des cuisinières

L’huile d’olive peut être également utilisée pour nettoyer les cuisinières, car elle aide à faire partir la graisse et la saleté qui s’accumule à ces endroits. On peut procéder comme pour les casseroles : il suffit d’appliquer quelques gouttes d’huile sur la surface de la cuisinière et de frotter avec une éponge qui ne la raye pas. La cuisinière sera enfin propre !

6. Elle soulage les maux de gorge

Lorsque l’on a la gorge irrité ou qu’elle nous fait mal, on peut prendre une petite cuillère d’huile d’olive. Elle nous fera beaucoup de bien et dans certains cas, elle fait diminuer considérablement l’irritation et la douleur. Si l’on a attrapé la grippe, on peut la mélanger à un peu de miel si on en ressent le besoin.

7. Un lubrifiant naturel

Comme toutes les huiles, l’huile d’olive est un lubrifiant naturel qui peut être utilisé à des fins multiples. Par exemple, elle peut servir à lubrifier des portes ou des fenêtres qui grincent, les fermetures éclair de pantalons, de vestes ou de sacs qui restent coincées, ou pour d’autres éléments métalliques qui se coincent.

8. Une protection pour les chats

Si on a un chat, lui donner de l’huile d’olive permet d’éviter que se forment des boules de poils dans son estomac et l’aide à les expulser plus facilement. Pour cela, il faut verser un peu d’huile dans la nourriture du chat.

9. Un produit pour nettoyer les meubles

On peut aussi employer l’huile d’olive pour nettoyer les meubles en bois ou en cuir. Non seulement elle les nettoie, mais elle leur donne aussi un bel éclat ! Appliquer quelques gouttes d’huile sur un chiffon propre et le passer sur toute la surface du meuble.

10. Comme dégraissant naturel

Bien qu’il s’agisse d’une huile, l’huile d’olive peut s’avérer utile pour nettoyer des taches de graisse d’origine industrielle, c’est-à-dire des dérivés du pétrole. Pour y parvenir, mélangez un peu d’huile d’olive à du sel et frottez-vous bien les mains ou frottez l’endroit où vous vous êtes taché de graisse.

http://www.sante-nutrition.org/les-10-usages-lhuile-dolive-connaissiez-pas/

 

Partager cet article

Repost0
30 septembre 2014 2 30 /09 /septembre /2014 19:16

30 septembre 2014

44 % des hommes et 39 % des femmes se voient diagnostiqués un cancer, il est importe donc plus que jamais de comprendre quelles aliments vont non seulement nourrir votre corps, mais également le désintoxiquer de tout agent cancérigène. Voici quelques plantes et aliments les plus efficaces pour prévenir le cancer.

Voici donc une liste d’aliments et de plantes dont les propriétés anti-cancer sont remarquables. La nature de notre planète possède visiblement les remèdes qui sont susceptibles de nous désintoxiquer de notre mode de vie moderne, de moins en moins salutaire…

Nous espérons que ces aliments vous permettront de rester en bonne santé le plus longtemps possible !

Les algues

Le kelp, le kombu et le nori sont les trois algues courantes avec un effet remarquable sur le cancer. Ce sont l’une des sources les plus riches et le plus biodisponibles en iode, une substance absente du régime moyen des patientes diagnostiquées pour un cancer de la poitrine ou des ovaires.

Ces algues sont également riches en calcium et en potassium, ainsi que bien d’autres minéraux, qui contribuent à un environnement très alcalin, ce qui rend la survie très difficile pour un cancer existant.

Les microalgues

La chlorella et la spiruline sont deux des microalgues les plus puissantes qui soient dans le traitement anti–cancéreux.

Du fait de leur incroyable action de désintoxication (notamment en  capturant et en évacuant les métaux lourds) et de leur action de renforcement du système immunitaire (en favorisant la production d’une flore intestinale saine et en luttant contre l’excès de candidose), elles sont indispensables dans la lutte contre le cancer.

Les légumes crucifères

Il est démontré que les légumes crucifères tels que le brocoli, le chou-fleur et le chou réduisent les risques de cancer et sont en mesure de bloquer la croissance des cellules cancéreuses en cas de tumeur du sein, des muqueuses de l’utérus, du poumon, du colon, du foie et du col de l’utérus.

Il semblerait qu’une substance phyto-chimique appelée « sulforaphane » soit en mesure de stimuler des enzymes qui désintoxiquent les carcinogènes avant que ces derniers n’endommagent les cellules, tout comme l’indole 3-carbinol et le crambene, qui sont également susceptibles d’activer les enzymes de désintoxication.

Les champignons médicinaux

Les champignons médicinaux tels que le reishi et le chaga possèdent de nombreuses molécules bio-actives, dont des agents anti-tumoraux, identifiées dans leur structure. Ces composés bio-actifs incluent les polysaccharides, les alcaloïdes, les tocophérols, les phénoliques, les flavonoïdes, les caroténoïdes, les folates (acides foliques), des enzymes qui absorbent les acides, et des acides organiques.

Des études montrent que la consommation à long terme de reishi prévient la prolifération et la croissance de tumeurs en augmentant le taux d’anti-oxydants dans le plasma sanguin, tout en renforçant le système immunitaire des personnes souffrant d’un cancer à un stade avancé.

L’aloe vera

aloe vera

Des recherches montrent les propriétés immuno-modulatoires et anti-tumorales des polysaccharides de l’aloe vera, ce qui signifie un renforcement des fonctions du système immunitaire et la destruction des tumeurs cancéreuses.

Une étude de l’immuno-pharmacologie internationale a démontré que les polysaccharides de l’aloe vera exercent une activité macrophage puissante en activant des fonctions telles que la production accrue de volumes d’oxyde nitrique, qui possède des capacités anti-tumorales.

Les graines de chanvre

graines-chanvre2

La plante de chanvre contient l’une des sources les plus riches et les plus équilibrées d’huile sur la planète, avec un ratio idéal de 3 oméga-6 pour 1 oméga-3. L’huile de graine de chanvre contient également 80 % d’acides gras essentiels, plus que toute autre plante.

Les acides gras essentiels sont fondamentaux pour la fonction immunitaire, grâce à leurs acides gras anti-oxydants et anti-inflammatoires qui facilitent  l’oxydation des cellules et restaure la santé au niveau cellulaire. Puisque le cancer ne peut survivre dans un environnement hautement oxygéné, l’excellente teneur en acides gras essentiels du chanvre en fait un candidat idéal pour soigner le cancer. Et bien entendu, l’huile de chanvre Rick Simpson a déjà soigné plus de 5 000 personnes.

L’ail

Une étude randomisée en double-aveugle menée sur 3 000 sujets humains durant 7 années cliniques a démontré que le risque de cancer était réduit de 60 % pour les personnes consommant le plus de légumes de type « allium », dont l’ail vieilli.

L’aliment miracle semble être l’enzyme alliinase (une substance nutritive appartenant au genre de l’allium), qui produit des composés anti-cancéreux. Le tout est de l’écraser et de le laisser à l’air libre pendant 15 minutes de façon à ce qu’il relâche ses composés anti-cancéreux.

Le curcuma

La Life Extension Foundation a mené des recherches poussées sur les propriétés anti-cancéreuses du curcuma, et a découvert qu’il cible 10 facteurs impliqués dans le développement du cancer, dont la détérioration de l’ADN, les inflammations chroniques et la perturbation cellulaire, qui est un élément significatif.

Des centaines d’études ont également démontré que la curcumine est un puissant aliment anti-cancéreux qui bloque le développement du cancer de différentes façons très singulières.

Nous espérons que cela vous inspirera davantage de confiance en la nature, afin de pouvoir inverser ces statistiques effrayantes.

Sources:

http://www.naturalnews.com/044443_healing_foods_cancer_immune_support.html
http://www.healingthebody.ca/healing-benefits-of-chlorella/
http://www.naturalnews.com/027530_iodine_breast_cancer.html
http://croah.fr/les-8-plantes-et-aliments-les-plus-efficaces-contre-le-cancer
http://www.naturalnews.com
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3339609/
http://www.naturalnews.com/021858_aloe_vera_gel.html
http://www.cancer.gov
http://www.naturalnews.com
http://www.naturalnews.com/044329_beating_cancer_garlic_Alliums.html

 

http://www.sante-nutrition.org/les-8-plantes-aliments-les-efficaces-contre-cancer/

 

Partager cet article

Repost0
29 septembre 2014 1 29 /09 /septembre /2014 22:10

21 octobre 2013

noix-graines-oleagineux-trempage

Il est préférable de tremper ses graines (lin, tournesol, sésame…) et ses oléagineux (amandes, noix de Grenoble, noisettes…)   avant de les consommer pour les « réveiller » comme cela se passe dans la nature. Lorsque les graines sont arrosées par la pluie du printemps, elles se réveillent et commencent à germer. A ce moment, la valeur nutritionnelle des graines et des oléagineux change : celle-ci devient encore plus importante par la multiplication des nutriments. (voir cet article).

Assurez-vous de tremper vos graines et oléagineux dans de l’eau purifiée ou minérale et rincez-les soigneusement après (sous l’eau du robinet cette fois).

Dans la mesure du possible achetez des graines et des oléagineux crus, non grillés, non salés (Il est de loin préférable qu’ils soient issus de l’agriculture biologique,  bien sûr).

 

Voici un petit récapitulatif du temps de trempage minimum recommandé pour quelques-unes des graines et oléagineux les plus couramment utilisés.

  • Amandes : 8 – 12h et + (3 jours dans l’idéal)

  • Noix du Brésil : pas nécessaire

  • Noix de cajou : pas nécessaire

  • Lin : 8h (si destinées à être moulues, pas nécessaire)

  • Noisettes : 12h et +

  • Chanvre : pas nécessaire

  • Noix de Macadamia : pas nécessaire

  • Noix de Pécan : 2 – 8h

  • Pignons de pin : pas nécessaire

  • Pistaches : pas nécessaire

  • Sésame décortiqué : 4 – 12h

  • Sésame non décortiqué : 8 – 12h et +

  • Graines de tournesol décortiquées: 4 – 12h

  • Noix de Grenoble : 2 – 8h

Le trempage préalable qui n’est pas nécessaire pour certains oléagineux peut toutefois être entrepris : cela leur apportera du moelleux notamment dans les préparations dans lesquelles ils seront transformés en crème. Après trempage, le mixage sera plus facile et le résultat souvent plus onctueux.

Nadège

 

source: veganbio

 

http://www.sante-nutrition.org/combien-de-temps-doit-on-faire-tremper-les-grainesles-oleagineux-avant-de-les-manger/

 

Partager cet article

Repost0
29 septembre 2014 1 29 /09 /septembre /2014 11:45

 

 

La période des tisanes est bien de retour pour se réchauffer. Elles sont réputées pour leurs vertus. Comme traitement contre la cellulite, pour éliminer et drainer le corps, je conseille l’infusion aux queues de cerises qui est un anti-cellulite efficace.

Par S. Ibn Khayat

Recette anti-cellulite

● Faites bouillir 50 cl d’eau dans une casserole.
● Retirez du feu.
● Ajoutez aussitôt 4 c. à soupe de queues de cerises.
● Couvrez.
● Laissez infuser environ 7 minutes.
● Buvez

L’avis de la diététicienne :

Les queues de cerise, un soin naturel anti-cellulite économique !
Leurs propriétés diurétiques et dépuratives sont très appréciées pour aider au bon fonctionnement des reins et des voies urinaires. Elles contribuent au nettoyage de l’organisme des toxines. Elles sont également reconnues pour aider dans le cas de rétention d’eau dont elles facilitent l’élimination. Les infusions de queues de cerises sont souvent associées à un régime minceur car en activant l’élimination de l’eau, elles aident à affiner la silhouette et chasser la cellulite.

A boire 3 fois par jour après chaque repas.

 

http://www.santemagazine.ma/comment-faire-une-tisane-anti-cellulite/

 

 

Partager cet article

Repost0
29 septembre 2014 1 29 /09 /septembre /2014 00:14

 

12 août 2014

candida3

Vous reconnaissez-vous?

  • Si vous vous sentez comme une limace, avec l’envie de traîner au lit tous les matins…

  • Si vous êtes triste sans raison, anxieux, et que le moindre défi vous paraît une montagne…

  • Si vous souffrez de problèmes digestifs, de démangeaisons, de migraines, de maux de crâne…

  • Si vous avez essayé tous les régimes sans jamais parvenir à perdre du poids ; si vous avez des difficultés de concentration et l’impression d’avoir la tête comme un seau…

Ce sont des signes que vous souffrez vraisemblablement d’une infection par le champignon microscopique ou levure nommé Candida albicans.

Les horribles méfaits de Candida Albicans

Lorsque vous êtes infesté de Candida albicans, on dit que vous souffrez de « mycose » ou plus précisément de « candidose », la mycose la plus courante.

La candidose est surtout connue du grand public sous la forme de « muguet », ces tâches blanches dans la bouche et sur les lèvres, qui démangent atrocement. Le muguet touche en priorité les nourrissons et les personnes dont le système immunitaire est affaibli (personnes suivant un traitement aux antibiotiques, une chimiothérapie, ou ayant le sida). Le diagnostic est alors évident, la plupart des médecins ne s’y trompent pas.

Mais en réalité, nos sociétés industrielles sont infectées de Candida albicans bien au-delà des personnes qui souffrent de muguet : 90 % des Américains ont un taux plus élevé que la normale deCandida albicans dans l’intestin ; 80 millions de personnes sont infectées, et 70 % sont des femmes. (1)

On n’a pas de chiffres précis pour la France mais une majeure partie de la population française a des mycoses sur les doigts de pied, et souvent sous les ongles : ce sont le plus souvent des colonies de Candida albicans.

Cela commence par les orteils où des rougeurs, des petits boutons, apparaissent. Les ongles de pied deviennent inflammatoires puis jaunes, blancs… Ils épaississent, se craquèlent, et finissent par se détacher.

C’est évidemment affreux. Mais il y a pire :

Âmes sensibles, passez directement à la section suivante

Les irritations dues au Candida albicans se produisent dans toutes les régions humides du corps, et en particulier dans et sur les parties génitales.

En France, ce sont littéralement des millions de personnes qui souffrent d’infections dues à ce type de levure ou champignon microscopique : au cours de leur vie, 75 % des femmes sont touchées au moins une fois.

Particulièrement répandues sont, chez les femmes, les mycoses vaginales : il se produit un écoulement vaginal épais, blanc jaunâtre, qui a l’aspect du lait caillé et qui adhère aux parois du vagin et au col de l’utérus. Vous ressentirez probablement des démangeaisons et des sensations de brûlure.

Vous ne pouvez pas rester comme ça.

Une infection à prendre au sérieux

Contrairement à beaucoup de maladies, vous avez l’impression – sauf cas extrême – de pouvoir continuer à vivre une vie « normale » malgré l’infection par Candida albicans.

Vos ongles de pieds ne sont pas beaux à voir, vous avez un sentiment général de mal-être, des ballonnement, de violentes démangeaisons. Mais vous parvenez à vous gratter sans que vos collègues ne s’en aperçoivent (ou du moins, en imaginant qu’ils ne s’en aperçoivent pas, parce que vous avez de la chance qu’ils soient polis).

Dans la plupart des cas, donc, l’infection au Candida albicans ne vous empêche pas de travailler ou de vaquer à vos occupations.

Mais le problème est que ce champignon produit pas moins de 79 immunodépresseurs. (2) Ce sont des substances qui neutralisent vos défenses naturelles, ouvrant grand la porte à des maladies plus graves. Plus vous avez de Candida albicans dans le corps, plus vous devenez vulnérable aux infections.

La candidose peut ainsi provoquer le syndrome du colon irritable, de l’asthme, des ballonnements, des flatulences, de la fibromyalgie, de la fatigue chronique, etc. Votre corps a de plus en plus de mal à se débarrasser des germes opportunistes et pathogènes (responsables de maladies), et en particulier des cellules cancéreuses. Un célèbre cancérologue de Rome considère que la mycose est une des principales causes de cancer. (3)

Ce n’est que dans 8 cas sur 100 000 que le Candida pénètre dans le sang et provoque une candidémie qui se solde par le décès du patient.

Mais cette possibilité, qui subsiste malgré tout, doit être une raison de plus pour vous de vous préoccuper de vous débarrasser des germes responsables de mycoses.

C’est pourquoi il est si urgent de vous soigner, si vous pensez être touché.

La plupart des médecins ont beaucoup de difficulté à faire le diagnostic de ces infections, tant les symptômes sont variés et peuvent être confondus avec ceux de la borréliose (maladie de Lyme provoquée par des piqûres de tiques ou de poux infectés par une bactérie dénommé Borrelia). Le résultat est que des millions de personnes se battent sans le savoir contre un ennemi invisible.

Voilà pour la mauvaise nouvelle.

La bonne nouvelle, c’est que, si vous m’y autorisez, je vous donne ici des moyens relativement simples pour lutter contre les mycoses courantes et rééquilibrer la population de levures et de bactéries de votre corps, pour réduire les mycoses et les candidoses qui causent toutes ces misères… et tragédies.

Connaître votre ennemi pour mieux l’assassiner

Vous le savez maintenant, Candida albicans est un champignon microscopique, autrement dit une levure. Il vit dans votre intestin, et c’est normal.

Les lecteurs de SNI savent que chacun d’entre nous vit avec des centaines d’espèces de microbes dans son intestin. Ces espèces sont si variées qu’on parle de « flore intestinale » ou de « microbiote », comme on dirait « flore aquatique » ou « flore alpine » pour les plantes vivant dans l’eau ou dans les Alpes.

La différence, bien sûr, est qu’au lieu de compter fleurs, buissons, arbres et algues, votre « flore » intestinale est composée de bactéries et de levures.

Permettez-moi d’ouvrir ici une courte parenthèse sur la différence entre les levures et les bactéries : ce n’est pas la peine de le retenir, mais sachez que les levures et les bactéries sont des cellules vivantes autonomes, et que la différence entre les deux est que les levures sont de plus grande taille et ont un noyau renfermant l’ADN tandis que les bactéries n’ont pas de noyau et leur ADN est sous la forme d’un chromosome unique. Voilà, ce n’était pas très compliqué mais cela permettra à tout le monde de briller en société, en expliquant pourquoi, quand on parle de flore intestinale, on fait toujours la différence entre levures et bactéries, même si, dans les deux cas, ce sont de simples… microbes.

Lorsque votre microflore est équilibrée, loin de vivre à vos crochets comme des puces sur un chien, ces microbes vous sont très bénéfiques : ils vous protègent des infections, entretiennent en bon état la paroi intestinale, complètent la digestion des aliments pour en extraire le meilleur, et participent même à entretenir vos défenses naturelles : 50 à 70 % de vos cellules immunitaires sont dans votre intestin.

Malheureusement, les aléas de la vie peuvent parfois perturber cette admirable paix sociale. A la faveur de différents facteurs, une population prend le dessus sur l’autre. L’équilibre est rompu et des troubles éclatent.

Les grands coupables

Les mycoses apparaissent quand les levures, dont Candida albicans est l’espèce dominante, se développent abusivement dans l’intestin.

Normalement, par un de ces miracles dont la nature a le secret, levures et bactéries de la flore intestinale s’auto-régulent : elles se tiennent mutuellement en respect, parce que chacune contrôle la nourriture de l’autre : les bactéries produisent les acides organiques qui nourrissent les levures. Les levures, elles, produisent les acides aminés et les peptides que mangent les bactéries.

Chacune a besoin des autres pour se développer harmonieusement. Les scientifiques parlent desymbiose, du grec « vivre ensemble », et Candida albicans, loin d’être un cas social dans le monde des levures et des bactéries, est normalement bien intégré à la communauté.

Mais si vous détruisez les bactéries à coup d’antibiotiques et que vous gavez vos levures du sucre dont elles raffolent, les levures se multiplient et en profitent pour aller coloniser d’autres parties du corps.

Si vous soupçonnez chez vous une infestation par Candida albicans, par la présence de mycoses ou tout autre symptôme signalé plus haut, il est très important de vous en préoccuper au plus vite.

Il est en effet possible d’agir avec de bons résultats, mais cela peut prendre du temps si la mycose est ancienne !

Des traitements simples des candidoses externes

Pour commencer, en cas de mycose externe (orteils) ou de la bouche, on peut traiter avec une solution d’eau oxygénée et de bicarbonate de soude dans de l’eau.

Mélanger dans un verre d’eau tiède (environ 300 ml) une cuillère à café d’eau oxygénée officinale à 10 % et une cuillère à café de bicarbonate de soude. Faites tourner cette mixture dans votre bouche pendant une minute, gargarisez, crachez et rincez-vous la bouche avec de l’eau. Au cours de ce processus, l’eau oxygénée joue son rôle de désinfectant mais est rapidement décomposée en oxygène et en eau par les enzymes de la salive (une catalase). Cette désinfection doit être répétée pendant plusieurs jours jusqu’à la disparition de la mycose.

Ensuite, faite la même opération avec un extrait de pépin de pamplemousse (CitroBiotic) qui va parfaire l’action. L’extrait de pépin de pamplemousse va séjourner dans les espaces inter-dentaires et va entretenir l’effet désinfectant du bain de bouche. Toutefois, comme la bouche risque de se réensemencer avec des bactéries et des champignons de l’environnement et des aliments, il est recommandé de poursuivre le traitement à l’extrait de pépin de pamplemousse, le soir au coucher, pendant plusieurs jours et même de l’entretenir longtemps pour éviter une récidive.

En cas d’infection vaginale, utilisez de la pommade à l’oxyde de zinc (inflammation des lèvres), par exemple Sénophile (pour la partie externe). En cas de mycose vaginale profonde, commencer par faire un rinçage, chaque soir, avec une solution d’extrait de pépin de pamplemousse pendant une semaine, puis introduire des ovules de Lactobacillus rhamnosus pour réensemencer le vagin avec une flore de protection.

Pour les pieds, badigeonnez vos orteils avec une solution concentrée d’eau oxygénée et de bicarbonate de soude, puis appliquez de la teinture d’iode diluée dans l’eau avec un coton sur tout le pied, et enfin mettre du Sénophile. Comme les champignons sont aussi dans les chaussettes et dans les souliers, verser du talc boriqué dans ceux-ci.

Ongles : appliquez de la teinture d’iode concentrée sous l’ongle, jusqu’à ce que l’infection disparaisse (la teinture d’iode a un effet très antiseptique qui se prolonge dans le temps). Si vous êtes très infecté, vous allez peiner à faire pénétrer la teinture d’iode en profondeur sous les ongles. Il est donc nécessaire de nettoyer très soigneusement les ongles avant le traitement.

Traitement de fond

Il ne suffit pas de se limiter à traiter les mycoses externes. Il faut aussi empêcher que la flore fongique (levures) devienne majoritaire dans l’intestin et les voies uro-génitales.

A noter que certains médecins prétendront détecter la présence excessive de Candida dans vos intestins en faisant une analyse d’excréments (coproculture). Cela paraît frappé au coin du bon sens, mais cela ne fonctionne pas. Il existe des mycoses cachées qui se développent au début de l’intestin grêle et qui ne sont plus détectables par une coproculture, parce que le pH de l’intestin (mesure d’acidité) est favorable aux levures au début, près de l’estomac, mais devient de plus en plus basique, ce qui fait disparaître les traces de Candida à l’expulsion des excréments, même si la candidose est très importante dans les voies intestinales supérieures.

Seule une analyse très spécialisée du sang ou d’urine permet de dépister la présence de métabolites d’origine fongique et de suspecter une infection cachée.

Trois mesures simultanées sont à prendre en considération pour rétablir un bon équilibre de votre microflore :

La première consiste à adopter un régime alimentaire exempt de sucre simples (saccharose, glucose, maltose, lactose) et de levure (pain, bière,etc.), mais riche en ail, oignons, échalotes et en crucifères (tous types de choux) et en huile d’olive. Consommer de la poudre de noix de coco riche en acide caprylique et boire des infusions de romarin, fenouil et gentiane. Proscrire les fromages moisis (à croute fleurie et les bleus).

La seconde mesure consiste à ensemencer le tube digestif avec une flore probiotique inhibitrice de la flore fongique. Certaines souches des genres Lactobacillus et Propionibacterium ont été sélectionnées sur ce critère d’inhibition de la flore fongique. Notons que pour être efficace il faut que ce probiotique en poudre soit dilué dans un verre d’eau tiède (30 à 35°C) et consommé le matin à jeun, au moins 1/4 h avant de manger de la nourriture solide, afin que le probiotique puisse traverser rapidement votre estomac et aller directement dans l’intestin ; c’est-à-dire à un moment où votre pylore est encore ouvert (le pylore est la porte qui ferme l’estomac par le bas, pour que la nourriture solide y reste jusqu’à ce qu’elle soit complètement digérée). Le problème est que les probiotiques risqueraient d’être détruits dans l’estomac s’ils y séjournaient avec les aliments pendant la digestion, car ils ne pourraient pas supporter la très forte acidité du suc gastrique). Le temps nécessaire à la régénération d’une microflore fortement contaminée par Candida albicans est de l’ordre de 2 à 6 mois selon l’ancienneté de la mycose.

La troisième mesure est de consommer avant les repas de midi et du soir (et jamais en mélange avec les probiotiques), des extraits végétaux et des huiles essentielles ayant un caractère inhibiteur de la flore fongique. On peut citer les extraits de propolis, d’ail, de sarriette des montagnes, de pin sylvestre, de feuille d’olivier, de cannelle, de clou de girofle, d’arbre à thé, de thym, de pépin de pamplemousse, etc.) Ces derniers doivent être utilisés avec précaution car il s’agit de produits actifs pouvant provoquer à la longue l’irritation des muqueuses.

Il est toujours recommandé de faire appel à des conseillers et thérapeutes expérimentés avant d’entreprendre ce troisième mode de traitement.

Veuillez m’excuser de la longueur de ma lettre aujourd’hui, mais je tenais absolument à prendre le temps de décrire, en détail, un problème qui touche un bien plus grand nombre de personnes qu’on ne le suppose généralement. En fait, comme toutes ces maladies peu médiatiques dont on ne parle pas, la candidose est pourtant un facteur majeur de maladie dans notre société, et je pense que, si mon message circulait et qu’il était pris au sérieux, il pourrait effectivement épargner, dans les années à venir, des milliers de maladies parfois graves voire fatales.

Je vous remercie de votre patience et vous redis…

A votre santé !

Jean-Marc Dupuis

Sources de cet article :

(1) Koenig, Vicki, « Candida Overgrowth/Yeast Hypersensitivity », http://www.stonyfield.com

(2) Murray, Michael T, « Chronic Candidasis : The Yeast Syndrome, Prima Health Publishing, Rocklin, CA, (1997)

(3) Il s’agit du Docteur Tullion Simoncini : http://www.curenaturalicancro.com/fr/dr-simoncini/

Santé nature innovation

http://www.sante-nutrition.org/etes-infeste-candida-albicans/

 

Partager cet article

Repost0
28 septembre 2014 7 28 /09 /septembre /2014 22:12

 

 

 

Souvent la constipation est liée à de mauvaises habitudes et non à un problème médical. Je vous propose quelques règles d’hygiène de vie qui devraient vous permettre d’améliorer votre transit intestinal.

1 Augmentez votre consommation de fibres
… les fibres contribuent de différentes manières à l’équilibre de notre organisme :

  • les fibres permettent à l’intestin de mieux évacuer les déchets.

  • les fibres ralentissent l’absorption des sucres.

  • les fibres favorisent la prolifération des bonnes bactéries dans notre intestin (lactobacillus et bifidobacter)

  • les fibres jouent un rôle de détoxification de l’alimentation

  • les fibres sont satiétogènes, c’est à dire qu’elles entraînent la sensation de satiété pour un nombre restreint de calories
    Il faut donc consommez davantage de fruits et de légumes frais et secs, préférer les céréales complètes (riz, pâtes, pain…) aux céréales trop raffinées qui sont nettement carencées en fibres..

2 Buvez davantage
Il est recommandé de boire entre 1,5 à 2 litres de liquides par jour , l’absorption de liquides en quantité suffisante favorise le ramollissement des selles et contribue à leur meilleure évacuation
Slim cook :voir le post conseil pour stimuler la perte de poids
Un verre d eau tiède avec du citron

3 Faites de l’exercice

4 Prenez votre temps pour aller aux toilettes

5 Imposez-vous des horaires réguliers
Les bonnes habitudes sont parfois longues à prendre !

6 Ne vous retenez pas
Pour de multiples raisons, certaines personnes se retiennent, refusant de répondre aux exigences de leur organisme. Il ne faut pas vouloir différer le moment d’aller à la selle sous peine de ne pas y aller du tout. Répondez donc sans attente aux sollicitations de votre organisme.

7 Massez-vous le ventre
Pour activer un intestin paresseux, massez-vous doucement et régulièrement le ventre

8 Consommez un jus d’agrume bien frais à jeun
Les jus d’agrumes (orange, pamplemousse, mandarine…) sont d’excellents laxatifs naturels. Leur action sur votre transit intestinal sera encore meilleure, si vous prenez l’habitude de consommer tous les matins à jeun un grand verre bien frais d’un de ces jus de fruits qui vous aidera, de surcroît à faire le plein de vitamines… Pour être en forme toute la journée.

9 Pensez aux pruneaux ou figues
Un remède de grand-mère qui a fait ses preuves. Pruneaux, jus et confitures de ces fruits sont des laxatifs naturels et efficaces.

10 Évitez la dépendance aux laxatifs
A la longue, l’abus de laxatifs entraîne une dépendance de l’intestin qui ne sait plus fonctionner normalement et naturellement. Un intestin paresseux qu’on aide devient encore plus paresseux, c’est un cercle vicieux. L’usage d’un laxatif doit donc toujours rester occasionnel.

 

Un jus anti-constipation :
Ce jus aide à équilibrer le système digestif. Il est riche en fibres, qui augment le bol intestinal et facilitent le transit. Il contient aussi des vitamines A, C et E, du calcium, du magnésium et du potassium.

Ingrédients :

2 prunes

1 pomme

3 figues très mûres

Passez les figues au mixeur, puis les prunes dénoyautées et la pomme coupée en morceaux. Buvez immédiatement.

 

http://www.santemagazine.ma/comment-lutter-contre-la-constipation/

 

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : florilege2613.over-blog.fr
  • florilege2613.over-blog.fr
  • : Pour un monde meilleur POUR TOUS
  • Contact

Profil

  • florilege2613.over-blog.fr
  • Charisme, je rêve d'un monde meilleur, ma célébrité préféré : Hugo Chavez, Thomas Sankara, Che Guevara, Robespierre, l'Abbé Pierre

Recherche

Archives

Liens